Au vatican, Evo Morales donne une conférence sur les mouvements populaires

Rome, 28 oct (PL) Le président de la Bolivie, Evo Morales, a donné ce mardi au Vatican la conférence « Plurinationalisme, état et mouvements populaires », ont indiqué des sources proches au Saint-Siège.

Evo Morales, participant à la Rencontre mondial des mouvements populaires en qualité de dirigeant autochtone, a présenté son exposé dans la « Casina » (petite maison) de Pie IV, siège de l’Académie pontificale des sciences sociales.

Selon le journal « La Repubblica », Morales est le seul président qui participe à l’événement qui rassemble plus de 100 délégués et chefs d’organisations et de groupes marginalisés, tels que les « Sans-terre » du Brésil ou les « Cartoneros » de l’Argentine.

Parmi les assistants à cette rencontre excellent les travailleurs précarisés, temporaires, migrants ; du secteur populaire, informel et/ou d’autogestion ; sans protection légale, sans reconnaissance syndicale et sans droits de travail.

Outre ces travailleurs, participent à l’événement les paysans sans-terre, les peuples autochtones, les personnes en risque d’être expulsées des champs à cause de la spéculation agricole et la violence, et les personnes habitant les bidonvilles.

Lors de la rencontre qui a commencé ce lundi, on réalisera des débats en groupes de travail où l’on analysera les mesures nécessaires pour résoudre les problèmes de la terre, le travail et le logement.

La clôture de l’événement prévue ce mercredi inclura la publication d’une déclaration finale avec un appel à l’Église catholique pour combattre l’injustice sociale, et la création d’un Conseil des mouvements populaires pour coordonner le travail dans le monde entier.

Source: Prensa Latina

Publicités