Blocus de Cuba: la communauté internationale toujours en attente d’une réaction positive de la part des États-Unis (CEPALC)

La Havane, le 28 Octobre (AIN) Alicia Barcena Ibarra, Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), a déclaré aujourd’hui que le vote de l’ONU contre le blocus de Cuba est un exemple de la façon dont la communauté internationale toujours en attente d’une réaction positive de la part des États-Unis

Lors d’une conférence de presse à La Havane, le responsable a souligné que l’élimination de cette politique criminelle « serait très important pour faire avancer le développement économique, politique et sociale dans la région. »
Sesionó mardi 69 session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) a adopté par 188 voix pour, deux contre et trois abstentions, la résolution intitulée cubain Nécessité de lever le développement économique, commercial et financier des États-Unis contre Cuba.
Le secrétaire exécutif de la CEPALC a déclaré que pays nordique perd beaucoup avec l’imposition du siège, en référence au préjudice subi par leurs employeurs, autant de secteurs et la population elle-même.
À un autre moment dans ses déclarations à la presse a déclaré que Cuba est un moment propice pour accueillir de nouveaux investissements et les méthodes de production, ce qui peut avoir une incidence sur plusieurs secteurs de l’économie américaine.
Barcena Ibarra a souligné la réponse exemplaire de l’appel de la nation des Caraïbes du Secrétaire général de l’ONU pour lutter contre l’épidémie d’Ebola en Afrique, en envoyant médecin personnel spécialisé pour lutter contre l’épidémie.
Il a dit que Cuba a également hautement qualifié et prêt à entreprendre des investissements stratégiques dans les plans pour le personnel de développement économique.
Le responsable a informé que bientôt une réunion entre les universités en Amérique latine aura lieu afin de promouvoir l’enseignement technique et ainsi renforcer les processus d’intégration et accès à la technologie.

Source: www.cubainfo.ain.cu/

Publicités