Equateur: le Front de Défense de l’Amazonie porte plainte contre Chevron à La Haye

Quito (Pichincha).- La plainte pour crimes contre l’humanité perpétrée contre les populations amazoniennes que le Front de Défense de l’Amazonie a déposée contre John Watson, gérant de Chevron, a été reçue par la Cour pénale internationale (La Haye). C’est ce qu’affirment plusieurs publications au niveau  international.

Jeudi dernier, Pablo Fajardo, avocat de l’association, a informé que la plainte en référence avait été présentée auprès de ce tribunal, et qu’elle cherche à obtenir la condamnation pénale du dirigeant de la compagnie pétrolière. La communication a été remise au Procureur près la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda.

Sont expliqués dans cette communication les faits qui se sont produits dans la forêt amazonienne et la manière dont les actions et décisions prises par Watson et Chevron, outre celles d’autres dirigeants de la compagnie, constituent une attaque généralisée et systématique contre la population civile de cette zone, ce qui est puni par le Statut de Rome.

Pour sa part,  Javier Piaguaje, membre de la nationalité Cofan, a réitéré que la pollution laissée derrière elle en Amazonie par la compagnie pétrolière Chevron est toujours présente dans la zone et il nie que cette multinationale ait procédé à une restauration de l’environnement.

Un porte-parole du bureau du Procureur a indiqué que la plainte a été reçue et qu’elle a été inscrite au registre des communications ; et que conformément aux dispositions du Statut de Rome relatif à la Cour pénale internationale, il lui sera accordé la considération requise. / Andes – VM El Ciudadano.

Publicités