Nationalisation: fin du différend entre la Bolivie et l’Espagnol REE

La Paz – Le gouvernement bolivien et l’entreprise électrique espagnole Red Eléctrica de España (REE) ont mis un terme à leur différend issu de la nationalisation de REE en 2012, a annoncé jeudi le procureur général de la Bolivie.

Avec la signature de ce document clair et transparent, le différend est définitivement clos avec l’entreprise Red Eléctrica, a indiqué Héctor Arce, après la signature de l’accord dans la ville de Cochabamba (centre), cité dans un communiqué.

M. Arce avait négocié avec l’entreprise espagnole une indemnisation de 36 millions de dollars, un accord annoncé en octobre et confirmé ce jeudi. REE réclamait au départ 200 M USD.

L’accord a été signé par le ministre des Hydrocarbures bolivien Juan José Sosa, les représentants de l’entreprise espagnole Juan Lasala et Rafael Garcia de Diego.

Selon le communiqué, l’ambassadeur espagnol, présent à la cérémonie de signature, a affirmé que le gouvernement espagnol se réjouissait qu’un accord ait été trouvé.

Le président socialiste Evo Morales avait ordonné en 2012 la nationalisation de 100% des actifs de REE dans le réseau de distribution électrique bolivien pour les faire passer dans le giron de l’Entreprise nationale d’électricité (ENDE, publique).

Depuis l’arrivée au pouvoir de M. Morales en 2006, le gouvernement a nationalisé des entreprises hydroélectriques, les hydrocarbures, des compagnies de télécommunications et électriques, des gestionnaires d’aéroport et des mines.

En pleine croissance économique, la Bolivie table sur une hausse du PIB en 2015 de près de 6%.

jac/rb/jco/hdz/nas

RED ELECTRICA CORPORACION

source: Romandie.com

Publicités