L’Argentine souligne le soutien de l’Amérique latine dans sa lutte contre les Fonds vautour

Paris, 20 nov (PL) L’ambassadrice argentine en France, María del Carmen Squeff, a souligné ce jeudi le soutien d’Amérique latine et des Caraïbes dans la lutte qu’est en train de livrer l’Argentine contre l’action destructrice des investissements spéculatifs nommés Fonds vautour.

«La réponse de la région a été unanime auprès de nous, en premier lieu dû à la remise en question de la souveraineté de l’État afin de négocier la dette publique», a exprimé la diplomate dans une entretien accordé à Prensa Latina.

Squeff s’est rappelée que son pays a réussi à négocier avec succès en deux reprises,-en -2005 et 2010-, ses obligations avec 93 pour cent des créanciers.

Une partie infime des investisseurs a refusé de collaborer avec ce processus en ramenant le pays devant un tribunal de New York dans le but d’exiger le payement de la totalité des bonus qu’ont été achetés à des prix assez bas pendant la crise financière des années 90 du siècle dernier.

Le juge Thomas Griesa, loin d’imposer à ce groupe les mêmes conditions acceptées par l’écrasante majorité de créanciers, a émis un verdict contestable obligeant Buenos Aires de payer plus d’un milliard de dollars aux propriétaires des fonds vautour.

Grâce au soutien latino-américain et du Groupe des 77 plus Chine, dont la Bolivie est en ce moment président, l’Argentine a réussi au sein de l’Assemblée générale de l’ONU l’adoption d’un premier pas vers la création d’un mécanisme international de renégociation de la dette publique.

La création de ce mécanisme a été approuvée avec 124 votes en faveur, 33 abstinences et 11 contre, dont les Etats-Unis, l’ Israël, le Canada, la République tchèque, l’Allemagne, le Japon et le Royaume uni.

Jcc/RC/ami

Source: http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=51833:lambassadrice-argentine-en-france-souligne-la-tutelle-visant-les-fonds-vautour&opcion=pl-ver-noticia&catid=2&Itemid=203

Publicités