Les Nations unies reconnaissent l’Équateur comme un modèle de développement durable pour l’élimination de la pauvreté et la réduction des inégalités

Quito (Pichincha).- L’Organisation des Nations Unies a reconnu l’Equateur comme étant un modèle de développement durable pour éradiquer la pauvreté et réduire les inégalités. Cette reconnaissance a été faite lors de la 11ème réunion annuelle des Nations Unies, des organisations sociales et de la société civile, tenue à Washington, DC, les 17 et 18 novembre.

Cette réunion visait à présenter un programme commun axé sur la promotion de la réduction de la pauvreté et l’élimination de l’inégalité comme une composante essentielle de la stratégie de développement.

L’événement a réuni des représentants de la Banque mondiale, de la Banque interaméricaine de développement, du Fonds monétaire international, de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation des États américains, de l’Organisation mondiale de la santé et de diverses ONG.

L’ambassadrice Nathalie Cely a participé à la séance plénière «Après 2015 : Promouvoir un programme commun de développement durable pour la réduction de la pauvreté et la poursuite de l’égalité».

Lors de son discours, l’ambassadrice Cely a souligné les grands progrès réalisés par l’Équateur dans son processus de réalisation du développement durable, dans la recherche de l’équilibre social et de l’harmonie avec les ressources naturelles.

“Nous avons mis en marche un modèle de développement inclusif et durable que nous avons appelé «Le Bien-vivre», qui met l’accent sur le bien-être et les droits humains de nos citoyens”, a déclaré l’ambassadrice. “Les résultats de ce plan sont démontrés par des détails tels que le coefficient de Gini, qui a été réduit de 0,54 à 0,47. Pendant ce temps, le pays a réduit la pauvreté de 25,6% et l’extrême pauvreté de 9%. Des études de la CEPALC situent l’Équateur parmi les trois pays ayant le plus réduit la pauvreté, et le premier pour la réduction des inégalités”.

En outre, l’Équateur a été reconnu par les Nations Unies comme l’un des quatre pays du monde avec les plus grands progrès dans le développement humain et social, escaladant 10 places pour atteindre la catégorie de “pays hautement développé”.

Dans le domaine de la production, l’Ambassadrice Cely a déclaré que grâce au financement public dans les infrastructures, le pays avait grimpé de 35 places dans l’Indice de compétitivité globale entre 2007 et 2013, sauter 35 positions. L’investissement public et privé en Equateur a permis au PIB d’augmenter de 4,5% sur la période 2007-2013.

“Notre défi est de poursuivre le processus de transformation du modèle de production, en le renouvelant et en la concentrant vers une économie basée sur la connaissance”, a souligné l’ambassadrice.

Sur cette question, elle a indiqué que le gouvernement de l’Équateur avait investi plus de 9 milliards de dollars dans la révolution de la matrice énergétique du pays, ce qui lui permettra de disposer d’énergie propre, de sources renouvelables à 92%, d’ici 2016. Ambassade de l’Équateur aux États-Unis

Source: El Ciudadano

Publicités