Ricardo Patiño : “L’Unasur a été un processus d’intégration robuste et dynamique avec de grands succès”

Déc 03.

Guayaquil (Guayas).- Le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patiño, lors de la conférence “L’intégration de l’Amérique du sud et la convergence des processus d’intégration”, qu’il a donnée à Guayaquil dans le séminaire du même nom, a déclaré que durant les six années de création de l’Unasur, de grands succès avaient été atteints, mais qu’il y avait encore des défis à relever par les pays membres.

Une des principaux succès obtenus par les 12 pays de l’Unasur a été la souveraineté, comme unité comme en tant que communauté. Dans le cas de l’Équateur, Patiño a exhorté les participants à se rappeler des processus de refus de renouvellement de l’utilisation de la base de Manta par les États-Unis, ou de la renégociation de la dette externe ou des contrats pétroliers.

Un autre exemple est comment le président bolivien Evo Morales a mis un frein au Fonds monétaire international (FMI), ce qui a entraîné le développement économique du pays.

En outre, ce processus d’intégration de l’Unasur a permis de consolider des conseils régionaux spécialisés dans la promotion d’alliances stratégiques. Par exemple, le Conseil de défense sud-américain, celui de la Santé, celui de l’Infrastructure, celui de la Culture et la très importante Banque du Sud.

Cependant, le ministre des Affaires étrangères de l’Équateur a rappelé que l’Unasur avait encore de nombreux défis à relever. Principalement de comprendre qu’il y a une crise mondiale qui affecte également la région, ce qui s’est reflété dans la chute des prix du pétrole.

D’autres lignes d’action sont : l’éradication de la pauvreté dans les pays d’Amérique du Sud, la défense des ressources naturelles et la démocratisation de la communication. / FS

El Ciudadano.

Publicités