DÉCLARATION FINALE DU CONSEIL DE L’UNASUR

DÉCLARATION

RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL DES CHEFS D’ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DE
L’UNASUR

Le conseil des chefs d’État et de gouvernement de l’Union des
nations sud-américaines (UNASUR), réuni les 4 et 5 décembre
2014, dans les villes de Guayaquil et de Quito, à l’occasion de
la transmission de la présidence pro tempore et de
l’inauguration du nouveau siège de l’UNASUR :

1. Proclame son indéfectible engagement politique avec les
idéaux de la construction progressive de l’unité sud-américaine
en tant qu’instrument effectif pour contribuer au bien-être de
nos peuples et projeter la région en tant que zone de paix
consolidée, promotrice d’un monde multipolaire équilibré et
juste.

2. Exprime sa profonde satisfaction et reconnaissance envers le
gouvernement de la République de l’Équateur pour la
construction du nouveau siège du secrétariat général de
l’UNASUR, l’ « Edifice Nestor Kirchner », situé à Quito, capitale
de la République de l’Équateur, dans la Ville du milieu du
monde.

3. L’inauguration de ce siège est un pas historique pour le
renforcement du processus d’intégration sud-américaine, qui
impulsera la construction d’une identité propre à notre région et
favorisera le fonctionnement de l’organisation. Ce siège est
également un hommage à la mémoire du premier secrétaire
général de l’UNASUR, l’ex-président de la République
d’Argentine Nestor Carlos Kirchner, grand constructeur et
réparateur des rêves du peuple sud-américain et à sa
contribution fondamentale à la concrétisation de notre Union.

4. Rend hommage à la mémoire de l’ex-président de la
République bolivarienne du Venezuela, Hugo Chavez Frias,
rénovateur de l’unité proclamée par le Libérateur Simon
Bolivar, architecte et promoteur de l’intégration latino-
américaine.

5. En cette occasion solennelle, les chefs d’État et de
gouvernement de l’UNASUR rendent un juste et émouvant
hommage à tous ces dirigeants d’exception qui ont contribué à
la genèse de l’Union des nations sud-américaines. Les
présidents Luiz Ignacio Lula da Silva, Hugo Chavez, Nestor
Kirchner et tant d’autres qui ont forgé le chemin de l’intégration
sud-américaine vers une seule et grande Nation.

6. Félicite et reconnait tout particulièrement le travail réalisé
par le président de la République du Surinam, M. Désiré Delano
Bouterse, durant la conduite par son pays de la présidente pro
tempore de l’UNASUR, durant la période comprise entre le mois
d’août 2013 et décembre 2014. Le Conseil remercie en outre la
présentation du rapport final de la présidence, qui contient les
travaux développés par les différents organes et instances de
l’Union durant cette période, ainsi que les résultats atteints en
vue du renforcement de l’intégration régionale.

7. Exprime au président de la République orientale de
l’Uruguay, M. José Mujica, et au président élu, M. Tabaré
Vasquez, ses voeux de réussite dans l’exercice de la présidence
pro tempore de leur pays pour la période 2014-2015. Le
Conseil manifeste aussi son soutien durant l’année que durera
leur gestion, dans le but de continuer à réaliser les objectifs
tracés par le Traité constitutif de l’Union.

8. Remercie et souligne l’excellente gestion menée par M. Ali
Rodriguez à la tête du secrétariat général de l’UNASUR et son
inlassable engagement en faveur de la défense des principes de
l’intégration sud-américaine. Le Conseil met en exergue ses
précieux apports dans la définition d’une politique régionale
pour la valorisation des ressources naturelles.

9. Félicite le nouveau secrétaire général de l’UNASUR, l’ex-
président (de Colombie) Ernesto Samper, pour sa récente
nomination et prise de fonction, et le remercie pour l’élan
proactif mis en place dès le début de sa mission dans le but de
poursuivre le processus de renforcement du secrétariat général
et de contribuer au positionnement stratégique de l’UNASUR.

10. Remercie l’organisation des deux congrès de la jeunesse de
l’UNASUR, qui se sont déroulés au Surinam en novembre 2013
et en Argentine en août 2014. Le Conseil accepte la
continuation du processus de consultations en lien avec la
participation structurée de la jeunesse, et avec le soutien du
secrétariat général.

11. Mentionne la réalisation du Ier Forum de participation
citoyenne qui s’est déroulé à Cochabamba, Bolivie, en août
2014.

12. Adopte les éléments convenus au sujet de la vision
stratégique de l’UNASUR suggérés par les vice-chanceliers
durant leur II Réunion de Santa Cruz de la Sierra le 21
novembre 2014. En ce sens, il soutient que la paix, la
démocratie et la promotion des droits de l’homme sont les
principes directeurs du processus d’intégration régionale,
impulsés à travers les agendas sociaux, économiques,
politiques et institutionnels. Il exhorte le conseil des ministres
des affaires étrangères à présenter ses résultats conclusifs lors
de la prochaine réunion extraordinaire du conseil des chefs
d’État et de gouvernement, afin de les approuver.

13. Accuse réception avec satisfaction des évaluations
correspondantes aux propositions présentées par le secrétaire
général dans le document « De la vision à l’action » afin
qu’elles soient considérées par ce conseil, et mandate la
présidence pro tempore, avec le soutien du secrétariat général,
pour qu’elles soient transmises aux organes et instances
compétentes de l’UNASUR, afin qu’elles soient analysées et
éventuellement complétées.

14. Accuse réception avec satisfaction du rapport conceptuel
élaboré par le groupe de travail sur la citoyenneté sud-
américaine et mandate la présidence du groupe pour qu’elle
poursuive le processus de mise en place de la citoyenneté sud-
américaine à partir des lignes stratégiques contenues dans le
rapport.

15. Ratifie la création de l’École sud-américaine de défense, par
le Conseil de défense sud-américain, qui mettra en place uncentre de hautes études du Conseil de défense sud-américain
(CDS), afin de mettre en place les initiatives nationales des
États membres et de former civils et militaires en matière de
défense et de sécurité régionale du point de vue politique et
stratégique.

16. Mentionne la création de l’Unité technique électorale, étant
entendu que celle-ci appuiera le Conseil électoral dans
l’accomplissement de ses objectifs et facilitera la louable tâche
des missions électorales.

17. Dispose que la présidence pro tempore, en association avec
le secrétariat général, et dans les termes fixés dans le
préambule du Traité constitutif de l’UNASUR et dans le
document « Éléments pour la vision stratégique », établisse un
mécanisme de consultation et de coopération avec d’autres
espaces d’intégration régionale et extra-régionale, en accord
avec les lignes directrices politiques des mises en relation de
l’UNASUR avec d’autres acteurs étatiques ou communautaires,
dans le but d’impulser la création d’espaces de coopération,
complémentarité et convergence politique, sociale et
économique.

18. Ratifie l’importance de consolider le secrétariat général. De
ce fait, le processus d’approbation de la Structure interne et
des autres instruments nécessaires pour l’accomplissement de
ses attributions doit arriver à échéance le plus rapidement
possible. Le secrétariat général, de concert avec la présidence
pro tempore, devra consolider la proposition afin qu’elle soit
approuvée définitivement.

19. Salue la réalisation du Séminaire international « Intégration
et convergence en Amérique du Sud », organisé à Guayaquil les
3 et 4 décembre 2014 par le ministère des affaires étrangères
de l’Équateur, l’Institut Lula et le secrétariat général de
l’UNASUR. Nous sommes convaincus que les apports des
institutions et des personnalités y participant ont beaucoup
compté pour le dialogue politique à propos de la convergence,
ce pour quoi cette réflexion entre les mécanismes régionaux
d’intégration doit continuer. Pour cela, un Groupe de dialogue doit être organisé par le secrétariat général et par la présidence pro tempore de l’UNASUR.

20. Remercie tout spécialement le président de la République
de l’Équateur, M. Rafael Correa, le gouvernement et le peuple
équatorien, pour son hospitalité et pour avoir accueilli cette
réunion extraordinaire.

Quito, le 5 décembre 2014.

Traduction : Luis Alberto Reygada

Edition : Mémoire des luttes

Publicités