Les autorités uruguayennes octroient protection légale aux six ex-prisonniers de Guantánamo

Montevideo, 9 déc (PL) La Commission de réfugiés de l’État uruguayen (Core) a concédé aujourd’hui la protection juridique aux six ex-prisonniers de Guantanamo qui sont dans le territoire national dès ce dimanche.
Grâce à cette décision le Tunisien Abdul Bin Mohammed Abis Ourgy, le Palestinien Mohammed Tahanmatan et les Syriens Ahmed Adnan Ahjam, Ali al Shabaan, Omar Mahmoud Faraj et Abu Wael Dhiab auront une carte d’identité lui permettant d’accéder aux services de santé, éducation, logement et travail, comme n’importe quel Uruguayen.
Les six ex- prisonniers continuent hospitalisés dans le siège de Santé militaire pour être examinés. D’après le sous-secrétaire de la Santé publique, Lionel Briozzo, ils sont tous en bonne santé même le Syrien Abu Wael Dhiab, âgé de 43 ans ayant entamé une grève de la faim durant le temps qu’il est resté dans la base Navale du Guantanamo. Dhiab pèse actuellement 70 kilogrammes me s’il mesure presque deux mètres.
Le secrétaire de la Défense, Eleuterio Fernández Huidobro, a déclaré la veille que l’état de santé de Dhiab n’était pas grave de sorte qu’aujourd’hui ils tous quitteront l’hôpital des Forces armées.
Ses ex-prisonniers ont été transportés depuis le Guantanamo dimanche vers l’Uruguay grâce à une action humanitaire du gouvernement de José Mujica.

Rm/lp/lb/dch
source: Prensa Latina

Publicités