2014: l’année diplomatique de Cuba

traduction Françoise Lopez

Caracas, 23 décembre AVN – Pendant cette année, Cuba a été le siège d’importantes rencontres comme le II° Sommet de la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC), de 2 sommets de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique – traité de Commerce des Peuples (ALBA-TCP) et du V° Sommet de la Communauté des Caraïbes (CARICOM)- Cuba, de plus, elle a reçu la visite de chefs d’Etat d’Amérique Latine, des Caraïbes, d’Europe et d’Asie qui ont permis au pays antillais de renforcer ses relations internationales.

Dans l’article intitulé « Cuba renforce ses relations avec le monde », publié mardi par Prensa Latina, on souligne qu’aussi bien la visite des dignitaires que les rencontres régionales ont permis « de resserrer les liens et de trouver des points communs, dans un contexte marqué par l’actualisation du modèle socio-économique cubain pour atteindre un socialisme prospère et soutenable et pour l’approbation de la nouvelle Loi sur les Investissements Etrangers ».

Au début de l’année, le président cubain, Raùl Castro, a reçu son homologue brésilienne, Dilma Roussef, qui a fait une visite officielle dans le cadre du II° Sommet de la CELAC à La Havane.

Lors de cette rencontre, on a souligné l’importance pour cuba et pour le commerce régional de la Zone Spéciale de Développement de Mariel (ZEDM), un espace créé pour renforcer le développement économique et soutenable de l’île par les investissements étrangers.

De même, les présidents ont souligné « l’excellent état des relations bilatérales, en particulier dans les secteurs de la collaboration économique et de la santé, et ont discuté d’autres sujets internationaux », note le texte.

Peu après, Castro a aussi reçu le président du Mexique, Enrique Peña Nieto, dans une rencontre dans laquelle on a également constaté le bon état des relations bilatérales et on a décidé de réaliser des projets communs à moyen terme.

« Ils ont réaffirmé la volonté mutuelle de continuer à développer les échanges, en particulier sur le terrain économique et commercial et de la coopération et ils ont aussi souligné l’importance du renforcement de la CELAC en tant que mécanisme de concertation et d’intégration régionale. »

Au milieu de cette année, Cuba a aussi reçu les visites officielles des présidents de Russie, Vladimir Poutine, et de Chine, Xi Xinping, les leaders de deux pays d’importance capitale dans la politique mondiale.

La visite du président russe, indique Hernandez, a permis de resserrer les liens entre les deux nations, ce qui a été mis en évidence dans la signature de 10 accords destinés à renforcer la collaboration dans les secteurs de l’énergie, de la culture, de l’éducation, de l’usage pacifique du cosmos et de la santé, entre autres.

Ils ont aussi ratifié la volonté politique d’accomplir la Feuille de Route Economique Bilatérale 2012-2020 et ont confirmé leur disposition à approfondir les liens dans différents domaines et ont discuté des perspectives pour augmenter les investissements et le tourisme de cette nation envers l’île.

De plus, Poutine a été décoré de l’Ordre National José Marti, la plus haute distinction qu’accorde la République de Cuba.

Pendant ce temps, avec la Chine, on a ratifié la volonté de continuer à développer les relations entre les deux pays en mettant l’accent sur la ise en place de l’Agenda Economique Bilatéral.

Lors de cette rencontre, 29 accords furent signés dans différents secteurs comme les finances, la bio-technologie, l’agriculture, les infrastructures et les énergies renouvelables.

A la fin des conversations officielles, Raùl Castro a aussi remis à son homologue chinois l’Ordre National José Marti.

Une autre des visites de grande importance fut celle de la vice-présidente et ministre des relations extérieures du Panama, Isabel de Saint Malo, qui a invité le président cubain au VII° Sommet des Amériques qui se tiendra en 2015 dans ce pays d’Amérique Centrale.

L’île a aussi renforcé ses liens avec l’Equateur en recevant la visite du vice-président équatorien Jorge Glas qui a signé des accords en matière de santé, d’éducation et de ressources hydrauliques et le chancelier ricardo Patiño doit venur ultérieurement à La Havane.

Les relations avec l’Europe, l’Asie et l’Océanie

Pour le continent européen, se détache la visite du ministre des Affaires Etrangères français Laurent Fabius qui, pendant son séjour, a rencontré Raùl Castro. De même, il y a eu les visites des ministres des Relations Extérieures d’Espagne, José Manuel García-Margallo et de Biélorussie, Vladimir Makei,qui a signé deux importants documents pour augmenter la collaboration bilatérale.

La visite du ministre d’Etat des Affaires Etrangères du Royaume Uni, Hugo Swire, a aussi eu une grande importance. Celui-ci a manifesté son intérêt pour relancer les liens avec la nation caribéenne dans des secteurs comme celui du tourisme, de l’agriculture, de l’énergie, des infrastructures et de la bio-technologie.

« Nous avons l’intention de promouvoir l’augmentation et le renforcement des relations bilatérales avec Cuba dans beaucoup de domaines », a dit Swire à ce moment-là.

D’Asie, pour Prensa Latine, se distingue, se détache la visite du premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung. en ce qui concerne l’Océanie, elle souligne la visite du ministre des Affaires Etrangères néo-zélandais, Murray Stuart McCully, et du premier ministre des Iles Salomon, Gordon Darcy Lilo, à l’occasion de l’ouverture de l’ambassade de ce pays à Cuba.

De cette façon, les Iles Salomon deviennent la première nation des îles du Pacifique qui accrédite une mission diplomatique à La Havane.

Dans le cas des Caraïbes, en cette année 2014, le V° Sommet CARICOM-Cuba a produit un meilleur rapprochement. E cela s’ajoutent d’autres actions comme l’inauguration de l’ambassade de San Cristobal et Nieves qui a complété la présence dans la capitale cubaine de toutes les nations indépendantes du CARICOM.

En plus, le président cubain a reçu des leaders des Caraïbes comme le premier ministre de la Jamaïque, Portia Simpson Miller et les premiers ministres de San Cristobal et Nieves, Denzil Douglas; d’Antigua et Barbuda, Gaston A. Browne; des Barbades, Freundel Stuart; de la Grenade, Keith Mitchell et des Bahamas, Perry Gladstone.

Il a également discuté, à La Havane, avec les premiers ministres de Santa Lucía, Kenny Anthony, et de Saint Vicente et les Grenadines, Ralph Gonsalves. « Dans tous les cas, le président cubain a pu constater le bon état des relations avec les pays des Caraïbes », souligne le texte.

De la même façon, Cuba a ratifié en cette année 2014 l’excellent état de ses liens historiques traditionnels d’amitié et de coopération avec l’Afrique, mis en évidence par le grand nombre de personnalités de haut niveau de ce continent qui se sont rendus sur l’île.

Parmi ceux-ci, on trouve les présidents d’ Angola, José Eduardo Dos Santos; de Namibie, Hifikepunye Pohamba; du Níger, Issoufou Mahamadou; de Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema; du Congo, Denis Sassou Nguesso; et le premier ministre de Guinea Bissau, Domingos Simões.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/cuba-fortaleció-sus-relaciones-internacionales-2014

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/12/cuba-en-2014-cuba-a-renforce-ses-relations-internatioanles.html

Publicités