Le Brésil développera ses exportations agricoles avec la Chine

Le Brésil prévoit de développer ses exportations vers la Chine, car le marché chinois est vital pour la croissance de son secteur agricole, a déclaré Katia Abreu, la nouvelle ministre brésilienne de l’Agriculture et présidente de la Confédération nationale de l’agriculture.

Mme Abreu a estimé que le Brésil et la Chine devraient développer leur coopération dans le secteur agricole non seulement en stimulant les échanges directs, mais aussi en échangeant plus de produits à forte valeur ajoutée.

« Nous devons signer davantage d’accords d’échange avec la Chine. Nous le désirons fortement », a déclaré Mme Abreu.

Pour explorer davantage le marché chinois, Mme Abreu se rendra en Chine en mars en vue de faire baisser les droits de douanes sur les importations chinoises de café brésilien et de convaincre les autorités chinoises d’accepter les normes d’inspection sanitaire brésiliennes pour l’industrie de la viande brésilienne.

Selon le ministère brésilien de l’Agriculture, les exportations de bœuf en Chine devraient connaître une hausse significative, passant de 37 millions de dollars en 2012 à au moins 700 millions de dollars en 2015.

A la suite d’un cas atypique de vache folle au Brésil, la Chine avait suspendu ses importations de bœuf brésilien en 2012, mais elle a levé l’embargo l’année dernière.

La Chine est actuellement la plus grande importatrice de produits agricoles brésiliens et représentait 22% des exportations agricoles totales de ce pays d’Amérique du Sud en 2014, soit plus que les exportations totales du Brésil à ses quatre autres principaux marchés d’exportations, à savoir les Etats-Unis, les Pays-Bas, la Russie et l’Allemagne.

Le Brésil est une puissance agricole dont le volume total de production agricole en 2014 représentait 22,5% du PIB.

Le pays est également le plus grand producteur et exportateur mondial de café, de sucre et de jus d’orange, le plus grand exportateur de viande et le deuxième plus grand producteur et exportateur de produits à base de soja, ainsi qu’un grand producteur de maïs.

En ce qui concerne les exportations de café, Mme Abreu a déclaré : « Le café brésilien promeut vigoureusement son image dans le monde et se fait connaître. J’espère que davantage de Chinois boiront du café brésilien ».

source: http://french.china.com/news/International/3713/20150202/271650.html

[Merci à ACI-Blog d’information et d’analyse des mouvements politiques]

Publicités