CUBA/ETATS-UNIS: UNE NOUVELLE RONDE DE CONVERSATIONS A WASHINGTON

Cubadebate

traduction Françoise Lopez

Un sénateur fédéral étasunien a assuré aujourd’hui que la prochaine ronde de conversations sur la reprise des relations diplomatiques avec Cuba se déroulera la semaine prochaine à Washington.

Mark Warner, sénateur démocrate de Virginie, et d’autres membres de la délégation de son parti en visite à Cuba ont formé des voeux pour que les deux parties puissent résoudre les problèmes et avancer dans la réouverture des ambassades à Washington et à La Havane.

Mark Warner; Claire McKaskill, du Missouri, et Amy Klobuchar, du Minnesota, se sont rendus pour la première fois à Cuba ce week-end. Klobuchar a patronné un projet de loi pour la levée du blocus étasunien à Cuba.

« Nous attendons avec beaucoup d’espoir et d’attentes que dans les réunions de la semaine prochaine à Washington entre le gouvernement cubain et le Département d’Etat, nous obtenions des avancées », a déclaré Warner aux reporters à La Havane mardi matin.

Pour sa part, McKaskill a affirmé: « Franchement, je suis optimiste ».

Lors d’une conférence de presse à l’ Hôtel National de La Havane, McCaskill a ajouté: « Il n’y a pas de problème qui ne puisse être résolu ».

La sénatrice du Missouri a révélé que le groupe a eu l’occasion de visiter le Port de Mariel et sa Zone Spéciale de Développement et elle a souligné les possibilités qu’ouvre cette installation pour l’importation de marchandises de son état.

Warner, représentant de Virginie, a aussi évoqué les potentialités de commerce entre les deux nations et a rappelé que son état a été un pionnier, en 2002, dans la vente de produits agricoles à Cuba.

A ce sujet, il a souligné que notre pays a de fortes limitations pour effectuer des achats, comme l’obligation de payer comptant et d’avance mais il s’est montré confiant dans le fait que ces restrictions et d’autres, puissent être surmontées dans le nouveau contexte.

Les congressistes auront l’occasion de raconter à leurs collègues ce qu’ils ont vu de leurs propres yeux, a dit la sénatrice pour le Minnesota, qui avance qu’un effort des deux parties permettra d’éliminer les restrictions du blocus concernant le commerce et le transport maritime, entre autres aspects.

Klobuchar a déclaré qu’elle ne pense pas que le changement surviendra « tout de suite » mais elle a souligné la nécessité d’avoir un débat qui implique les deux parties.

McCaskill a nié le fait que le changement de politique envers Cuba soit un sujet exclusivement lié aux démocrates et elle a expliqué qu’à Miami, il y a beaucoup d’agriculteurs républicains intéressés par le s affaires avec Cuba qui pourraient donner une impulsion aux initiatives du Congrès.

A une question demandant si le projet de Loi présenté au Sénat comprend aussi l’élimination des applications extra-territoriales du blocus, les sénateurs ont considéré que l’objectif était d’éliminer « l’embargo » mais n’ont pas donné plus de détails.

Warner a ajouté qu’il y a d’autres aspects importants qui sont révisés comme l’inclusion de Cuba dans la liste des pays qui soutiennent le terrorisme international, qui implique, entre autres restrictions, une persécution des transactions financières.

Granma a demandé aux sénateurs en ce sens, s’ils avaient l’impression qu’ils avaient visité un pays terroriste. Les 3 ont répondu que non.

Lundi dernier, les congressistes ont eu une rencontre avec le Chancelier cubain Bruno Rodríguez Parrilla à laquelle a participé Josefina Vidal, directrice générale du MINREX pour les Etats-Unis.

(Avec des informations d’AP et de Granma)

Source en espagnol: http://www.cubadebate.cu/?p=533997

URL de cet article: http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/02/cuba-etats-unis-une-nouvelle-ronde-de-conversations-la-semaine-prochaine-a-washington.html

Publicités