Rafael Correa: « l’OEA est irréformable »

Quito, 20 mars (RHC-PL)- Le président équatorien Rafael Correa, a déclaré que l’Organisation des États Américains (OEA) est irréformable et qu’elle sera toujours un instrument de domination au service des États-Unis.

Dans une interview télévisée donnée ce jeudi, le chef de l’État équatorien a estimé que l’élection de l’ancien ministre uruguayen des Affaires étrangères, Luis Almagro, au secrétariat général de l’OEA, ne va rien changer au fonctionnement de cette organisation, qui siège à Washington.

Rafael Correa a expliqué qu’il entretient des relations amicales avec Luis Almagro mais que les États-Unis et le Canada ont trop de pouvoir dans cette organisation. Il a proposé de transformer l’OEA en un nouvel espace de dialogue entre la Communauté des États-Latino-américains et Caribéens (CELAC) et les deux pays d’Amérique du nord.

Le président équatorien a signalé que l’OEA a toujours été conçue par Washington comme son ministère des Colonies, un instrument pour pratiquer le deux poids- deux mesures, et il a rappelé l’expulsion de Cuba en 1962. Rafael Correa a qualifié de honteux le fait que la Commission Inter-américaine des droits de l’homme ait son siège à Washington, alors que les États-Unis n’ont pas ratifié plusieurs conventions internationales en la matière.

EDITÉ PAR PEIO PONCE

source: http://www.radiohc.cu/fr/

Publicités