Le Venezuela cherche à coopérer avec la CEPAL pour doper son économie

2015-03-27 french.xinhuanet.com

CARACAS, 26 mars (Xinhua) — Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé jeudi la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes des Nations Unies (CEPAL) à soutenir les efforts de son gouvernement pour doper l’économie du pays, et à l’aider à surmonter ses difficultés.

Lors d’une réunion avec la secrétaire exécutive de la CEPAL, Alicia Barcena, le président Maduro a déclaré que son pays est doté de toutes les conditions économiques nécessaires pour réussir, malgré le coup porté à l’économie nationale suite à la chute des prix du pétrole.

M. Maduro a affirmé la volonté de son gouvernement de collaborer avec la CEPAL dans les prochains mois afin d’élaborer des plans pour l’éradication de la pauvreté et pour la productivité économique.

« J’ai demandé à la CEPAL et à sa secrétaire exécutive Alicia Barcena de nous soutenir avec tout ce que la CEPAL est susceptible d’offrir », a-t-il noté.

L’économie du Venezuela s’enlise dans le marasme depuis le début de l’année, avec une inflation atteignant 68%, niveau record dans la région. La pénurie de marchandises de base, à laquelle s’ajoute la chute des prix du pétrole, a durement touché la population du Venezuela.

Pour sa part, Mme Barcena a indiqué que l’économie vénézuélienne, malgré son avantage que présente la grande réserve de pétrole, doit diversifier ses revenus en sortant de sa dépendance vis-à-vis de l’or noir.

« (Nous voulons) voir comment ils peuvent articuler une nouvelle vision d’une économie productive dans un pays comme le Venezuela, qui dispose de tant de richesse à travers son peuple, ses jeunes et son territoire », a-t-elle souligné.

La haute représentante de l’agence onusienne a effectué une visite de deux jours au Venezuela, où elle a rencontré des représentants du gouvernement à propos de questions d’ordre socio-économique.

Basée à Santiago (Chili), la CEPAL est l’une des cinq commissions régionales de l’ONU. Elle a été créée dans l’optique de contribuer au développement économique de l’Amérique latine, à la coordination des actions allant dans ce sens, et au renforcement des liens économiques au sein des pays du bloc et avec d’autres pays du monde.

Publicités