La Bolivie méfiante face à la présence de Washington au Sommet des Amériques

Paz, 9 avr (PL) Le ministre de la Présidence, Juan Ramon Quintana, avoue aujourd’hui sa méfiance du Sommet des Amériques à cause de la présence de Washington, même s’il estime qu’il s’agit d’un bonne occasion pour lui dire ce qu’on pense.

Lors des déclarations à Prensa Latina, M. Quintana a confié que le deux sommets étaient un simulacre puisqu’« en apparence ils ont été organisés par les gouvernements du contient, mais en réalité ces rencontres ont toujours été manipulées par les États-Unis ».

D’après lui, les débats, les espaces de délibération, le temps concédé aux présidents pour aborder les thèmes principaux concernant les relations entres les pays, tout cela fait partie d’un menu. Pour autant, il faut en profiter pour faire savoir aux États-Unis ce qu’on pense, bien qu’ils ne nous entendent pas. Ils ont les yeux bandés et les oreilles scellées.

Quant au sujet de la présence de l’opposition vénézuélienne et des contrerévolutionnaires cubains aux forums parallèles sur la société civile, M. le Ministre qualifie ce fait d’une stratégie de Washington pour confondre et distraire, outre d’une provocation.

Les États-Unis sont certains qu’au Panama les organisations sociales vont faire un vrai débat visant l’autodétermination des peuples et la libération de la tyrannie financière, la domination étrangère, et c’est pour cela qu’ils y ont convoqués ces éléments pour tenter de distraire et confondre.

La Bolivie y sera représentée par son président, Evo Morales, qui part jeudi vers le Panama.

lp/mem/hm

source:http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=62105:le-minsitre-bolivien-se-mefie-du-sommet-des-ameriques&opcion=pl-ver-noticia&catid=2&Itemid=203

Publicités