Amérique latine: la coopération avec la Chine sur la capacité de production bénéficiera aux relations économiques avec l’UE

2015-06-14 20:11:10 xinhua

La coopération entre la Chine et l’Amérique latine en matière de capacité de production, qui vise à améliorer l’industrie et les infrastructures en Amérique latine et est ouverte aux tiers, bénéficiera aux relations économiques entre l’Union européenne (UE) et l’Amérique latine.

Le sommet entre l’UE et la Communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), qui a eu lieu plus tôt cette semaine à Bruxelles, s’est achevé par un nouvel accord s’engageant à promouvoir davantage les relations entre les deux parties.

L’UE a promis d’investir 800 millions d’euros (environ 902 millions de dollars) dans différents secteurs pour aider à soutenir le développement des nations de la CELAC, selon le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

L’UE et le Mercosur, qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela, se sont également engagés mercredi à accélérer leurs négociations commerciales dans les mois à venir.

Le sommet, qui vise à renforcer les relations économiques entre l’UE et la CELAC, a eu lieu deux semaines après la tournée en Amérique latine du Premier ministre chinois Li Keqiang en mai, lors de laquelle M. Li avait proposé aux pays d’Amérique latine de coopérer avec la Chine dans le renforcement des capacités de production et souligné que cette coopération était ouverte aux Etats-Unis et à l’Europe, dotés de technologies avancées.

Depuis des siècles, les pays d’Amérique latine et des Caraïbes servent de fournisseurs de matières premières à l’Europe et aux marchés de produits à haute valeur ajoutée européens.

A présent, touchée par l’affaiblissement du marché international et la chute des prix des produits de base, l’Amérique latine a de toute urgence besoin de capitaux et de technologies pour développer ses infrastructures, améliorer ses capacités de production et réduire sa forte dépendance aux exportations de matières premières afin de maintenir sa croissance économique et son développement durable.

Le moment est venu pour la Chine et l’Amérique latine de coopérer dans le renforcement des capacités de production, car la Chine est dotée d’équipements et de technologies économiques et l’Amérique latine a besoin de construire des infrastructures et d’améliorer son industrie.

Cette coopération servira de modèle pour la coopération Sud-Sud et fournira de nouveaux moyens à la coopération Nord-Sud.

Comme l’a mentionné le Premier ministre chinois, une partie de la capacité de production de haute qualité transférée de la Chine à l’Amérique latine provient d’entreprises de pays développés, tels que l’Allemagne et la France, membres de l’UE.

En ce sens, ces pays développés d’Europe participent à la coopération entre la Chine et l’Amérique latine dans le renforcement des capacités de production, d’autant que les deux parties continuent à approfondir leurs relations de coopération.

Avec l’amélioration de leur industrie, les pays d’Amérique latine pourront fournir plus de produits de meilleure qualité pour le marché européen, tandis que les membres de l’UE auront plus de choix pour investir dans ce continent avec l’élargissement des relations économiques.

La coopération entre la Chine et l’Amérique latine dans le renforcement des capacités de production, ouverte aux tierces parties, cherche non seulement à obtenir des résultats mutuellement bénéfiques pour la Chine et l’Amérique latine, mais aussi à esquisser un scénario qui profiterait à tous les pays, qu’ils soient en développement ou développés.

source: http://french.cri.cn/621/2015/06/14/602s437115.htm

Publicités