Nicolas Maduro se rend en Chine et au Vietnam pour conclure des accords commerciaux et financiers

Face à la crise du pétrole, le Venezuela à la recherche de soutiens

Par RFI

Le Venezuela est très durement touché par la chute des cours du pétrole, dont dépend son économie. Son président Nicolas Maduro se rend en Chine et au Vietnam pour conclure des accords commerciaux et financiers afin de desserrer l’étau.

Avec la chute des cours du pétrole dont le Venezuela tire 96% de ses recettes en devises les ressources du pays se sont effondrées. Les revenus pétroliers servent pour l’essentiel aux remboursements de la dette à l’égard des créanciers internationaux. Le Venezuela recherche désespérément les financements nécessaires à l’équilibre de son budget sans réduire les dépenses sociales, mesure qui, si elle venait à être appliquée, serait très impopulaire avant les élections législatives de décembre prochain. Le commerce souffre déjà de pénuries de biens alimentaires et de médicaments.

Après avoir procédé avec ses clients à des réductions de dettes s’ils payaient immédiatement et en liquide, et après avoir gagé ses réserves en or, le Venezuela se tourne maintenant vers la Chine. Au cours du voyage qui le conduit également au Vietnam, le président Maduro va, dit-il, « chercher du soutien en ces temps difficiles ». Grâce à un accord avec Pékin, le Venezuela fournit du pétrole et obtient en contrepartie des prêts à des taux d’intérêt plus favorables que sur les marchés financiers.

Source: http://www.rfi.fr/ameriques/20150829-venezuela-maduro-petrole-chine-vietnam-crise-valeur

Publicités