Le Venezuela condamne l’ingérence des Etats-Unis dans le problème frontalier avec la Colombie

Caracas, 30 août 2015. (MPPRE).- La ministre du Pouvoir Populaire pour les Relations Extérieures, Delcy Rodríguez, a déclaré que « la République Bolivarienne du Venezuela condamne les déclarations du porte-parole du Département d’Etat, John Kirby, pour être des déclarations d’ingérence. Nous exigeons du Gouvernement des Etats-Unis qu’il ne s’immisce pas dans les affaires strictement bilatérales entre le Venezuela et la Colombie. »

Elle a fait cette déclaration sur son compte @DrodriguezVen, sur le réseau d’information twitter.

Rodríguez a ajouté que « la situation frontalière entre le Venezuela et la Colombie découle du fait que l’Etat colombien est dépassé pour combattre le para-militarisme, le trafic de drogues et la promotion de la déstabilisation de l’économie vénézuélienne par l’attaque de la monnaie, la contrebande de combustible et de produits divers ».

Elle a soutenu que le président de la République Bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro, a adopté les mesures nécessaires pour « la protection du peuple vénézuélien ainsi que des 5 millions et demie de frères colombiens qui vivent au Venezuela. »

Elle a souligné que la Patrie Bolívar « est un des rares pays reconnus internationalement pour avoir une politique migratoire profondément respectueuse des Droits de l’Homme. La Révolution Bolivarienne a garanti les Droits de l’Homme fondamentaux à l’exode massif de frères colombiens qui ne sont pas pris en charge par leur pays d’origine ».

De même, la Ministre a condamné la manipulation médiatique qui, par rancune, est organisée depuis la Colombie contre notre peuple et contre le Gouvernement Bolivarien.

Le contexte

Dans une nouvelle ingérence du Gouvernement des Etats-Unis, le porte-parole du Département d’Etat de ce pays a « alerté » par un communiqué sur « l’aggravation de la situation humanitaire sur la frontière entre la Colombie et le Venezuela.

Dans celui-ci, il indique que les mesures adoptées sur la frontière entre la Colombie et le Venezuela « doivent être menées à bien conformément au droit international, au respect des droits de l’homme de tous ceux qui sont impliqués et en coordination avec le pays de destination ».

/Yeniree Daza.

Source en espagnol:

http://www.mre.gov.ve/index.php?option=com_content&view=article&id=43153:venezuela-rechaza-injerencia-de-ee-uu-en-asunto-fronterizo-con colombia&catid=2:actualidad&Itemid=325

traduction Françoise Lopez : http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/08/le-venezuela-condamne-l-ingerence-des-etats-unis-dans-le-probleme-frontalier-avec-la-colombie.html

Publicités