Isolement britannique concernant l’affaire des Malouines

(LPL) Après 50 ans de refus du dialogue sur le différend des Malouines, la Grande Bretagne a été écartée du reste du monde, a affirmé aujourd’hui un émissaire officiel de l’Argentine qui est venu aujourd’hui au Pérou à présenter la situation concernant les îles.

Le secrétaire national des Affaires sur les iles Malouines, Daniel Filmus, a signalé que cela fait un demi-siècle que les Nations unies ont déterminé qu’on doit donner une solution à ce sujet au moyen du dialogue et tout ce temps-là Londres l’a nié.

Il a souligné également les titres historiques qui soutiennent la souveraineté de son pays sur l’archipel de l’Atlantique sud de force par la Grande Bretagne au XIXe siècle.

Dans ce contexte, il a considéré une bonne nouvelle la récente élection de Jeremy Cobryn comme secrétaire général du Parti travailliste britannique.

Il a souligné, d’autre part, le recommencement de la remise des bourses d’étude en Argentine destinées aux jeunes des Malouines en signalant que son pays a été engagé pour le respect du style de vie des insulaires, mais que la souveraineté ne doit être abordée qu’au moyen du dialogue.

Il a répliqué l’argument de la Grande Bretagne que les habitants de cet île peuvent décider en signalant qu’il s’agit d’une population avec des caractéristiques de colonie du fait que les jeunes gens émigrent constamment et des émigrés de Londres parviennent à occuper ces îles.

Source: Prensa Latina

Publicités