Evo Morales demande à l’UNASUR une réunion d’urgence face aux situations au Brésil et le Venezuela

logo_unasur

Caracas, 19 mars AVN.- Le président de Bolivie Evo Morales a demandé à l’Union des Nations Sud-américaines ( UNASUR) de convoquer une réunion d’urgence face aux attaques de la droite alliée avec l’empire états-unien pour briser les processus d’indépendance et la souveraineté que stimulent les gouvernements progressistes de la région.

Le président Morales a averti qu’au Venezuela et au Brésil, des secteurs du capital transnational alliés aux oligarchies de ces deux pays entreprennent une campagne de coup d’Etat soutenue par les Etats-Unis.

Il s’est solidarisé avec la présidente du Brésil Dilma Rousseff et le leader brésilien ex président Luiz Inácio Lula da Silva contre qui la droite perpètre un coup d’Etat médiatique et judiciaire.

Il a aussi condamné la prorogation pour 1 an par le président des Etats-Unis Barack Obama du décret qui qualifie le Venezuela de menace « inhabituelle et extraordinaire » pour sa nation dans le cadre d’un plan de déstabilisation de la droite vénézuélienne majoritaire au Parlement.

Il a rappelé que a politique impériale du gouvernement des Etats-Unis « est un danger pour le monde entier avec ses interventions militaires, avec ses bases militaires, avec ses agences de renseignement. Ceux qu’ils préparent – au Venezuela – c’est une intervention ou un coup d’Etat , ce que nous condamnons, rejetons et n’acceptons pas », a-t-il dit.

Au Venezuela, la droite majoritaire au Parlement occasionnellement, utilise cette institution législative pour déstabiliser l’ordre démocratique et saboter les actions du gouvernement national pour surmonter la situation économique actuelle dans le pays.

Au Brésil, le Gouvernement de Rousseff et le leader de gauche Lula Da Silva affrontent avec le peuple dans les rues une persécution judiciaire de la part d’agents de la droite brésilienne soutenus par les élites des médias qui tentent de souiller l’image de Lula et de Rousseff.

Face à cette attaque, Morales a appelé tous les peuples et tous les mouvements sociaux de la région à « défendre ces révolutions démocratiques et pacifiques pour que les oligarchies ne se risquent plus à faire des coups d’Etat en Amérique Latine en utilisant le Congrès ou un organe judiciaire », a noté Morales dans un message à la nation diffusé par Telesur.

« Nos révolutions démocratiques et pacifiques doivent être respectespar les oligarchies et par l’empire nord-américain ».

Le président bolivien a averti que des groupes de l’oligarchie cherchent à reprendre le contrôle politique et économique et sur les ressources naturelles de la région « pour piller nos ressources et ça, nous ne pourrons jamais l’oublier », a-t-il ajouté.

Source en espagnol: http://www.avn.info.ve/contenido/bolivia-solicitó-unasur-reunión-urgencia-para-defender-democracias-región

URL de la traduction : http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/amerique-latine-evo-morales-demande-a-l-unasur-une-reunion-d-urgence-face-aux-plans-de-coup-d-etat-contre-le-bresil-et-le-venezuela.html

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Publicités