Argentine: Le Sénat cède devant les fonds vautours

coimas-en-el-senado

Cubadebate, 31 mars 2016

Après 12 heures chaudes de session, le Sénar argentine a approuvé le projet de l’Exécutif de payer les fonds vautours malgré l’énorme endettement que cela implique.

A 1 heure, heure locale, la chambre haute a décidé de transformer en loi par 54 voix à 16 la mesure qui abroge les lois Verrou et de Paiement Souverain comme l’exige le juge Thomas Griesa et a autorisé le Gouvernement à contracter une dette.

« Maintenant PAYER! » a titré la chaîne Crónica qui a diffusé le vote en direct et elle a ajouté 2 autres gros titres: « pendant que Macri vole (vers Washington), les vautours festoient ».

L’exécutif devra maintenant vendre de nouveaux bons de la dette pour recueillir 12 500 millions de dollars et pouvoir ainsi payer comptant les fonds vautours et d’autres créanciers à New York ainsi que les détenteurs de bons italiens qui ne sont pas entrés dans les échanges de 2005 et de 2010.

Mais l’équipe économique que dirige le ministre des Finances Alfonso Prat-Gay a des problèmes pour réunir l’argent, selon ce qu’avancent des sources au site d’information El Destape.

Cette mesure a réveillé des chicaneries parmi les sénateurs mais le parti au pouvoir a obtenu l’approbation de sa proposition grâce aux voix de l’Alliance Cambiemos auxquelles se sont joints les sénateurs du Front pour la Victoire-PJ, actuellement dans l’opposition, qui ont anticipé leur soutien.

Parmi eux, le sénateur Rodolfo Urtubey a défendu son vote pour et a cité l’es président Néstor Kirchner. « Il disait en 2003 que les morts ne peuvent pas payer et aujourd’hui, en 2016, l’Argentine n’est pas morte à cause des réformes qui ont été entreprises à ce moment-là. Donc, on peut payer », a-t-il considéré.

parmi les sénateurs qui ont manifesté leur soutien, se trouvent les péronistes de Salta, Catamarca, Tierra del Fuego, Río Negro, Entre Ríos, Misiones, Tucumán, Corrientes et leurs alliés de Santiago del Estero et de La Pampa.

En fait, le propre chef des rangs du FpV, Miguel Ángel Pichetto, a voté pour.

Par contre, le rejet est venu du kirchnérisme le plus dur, représenté par les 4 sénatrices deLa Cámpora et des représentants de Buenos Aires, Chubut, Neuquén, Santa Cruz, Chaco et La Rioja – dans ces 2 derniers cas, contre ce qui était demandé par leurs dirigeants.

En effet, la sénatrice de Santa Cruz, María Ester Labado, a indiqué qu’elle soutiendra une sentence minoritaire étant donné que l’initiative gouvernementale est risquée.

« Ils veulent nous vendre une crise pour que nous achetions une dette chère et dans de mauvaises conditions », a-t-elle soutenu.

En accord avec cela, Anabel Fernández Sagasti (Mendoza) et Virginia García (Santa Cruz), la belle-soeur du député Máximo Kirchner, le fils des ex-présidents Néstor Kirchner et Cristina Fernández, ont exprimé leur rejet de cette initiative.

« Ils nous mènent droit en enfer », a protesté Sagasti.

(Avec des informations de Prensa Latina)

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol:

http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/03/31/senada-argentino-cede-ante-los-fondos-buitres-pagara-12-mil-500-millones-de-dolares/#.Vv4jOISGcRE

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/04/argentine-le-senat-cede-devant-les-fonds-vautours.html

Publicités