Pour la première fois, l’Équateur exporte des services énergétiques

rafael-correa

Machala (El Oro) – Le Président de la République, Rafael Correa, a un important agenda d’activité dans la province d’El Oro.

Aujourd’hui dans la nuit, le Chef de l’État a participé à une interview avec des journalistes de province et nationaux.

Lors de la rencontre avec eux, le Chef de l’État a fait savoir que dans les prochains jours, le pays exportera pour près de 100 millions de dollars d’énergie vers la Colombie.

La situation s’inverse. Auparavant, l’Équateur achetait de l’énergie au pays voisin du nord. « Cela fait partie du changement de matrice productive, nous exportons des services énergétiques pour la première fois », a souligné le Président.

Cela marque une étape dans l’histoire énergétique de l’Équateur et est le résultat du travail coordonné et planifié du gouvernement de la Révolution Citoyenne. La construction et la mise en marche des neuf centrales hydroélectriques, la nouvelle infrastructure de transmission, l’élaboration d’un cadre de régulation, ainsi que les processus techniques et opératifs ont rendu possible cette exportation. Coca Codo Sinclair, déjà en phase de tests, permettra à elle seule d’économiser 600 millions de dollars par an en importation de combustibles. Auparavant, il fallait avoir recours à des centrales thermoélectriques pour générer de l’électricité.

De même, le coût de l’énergie en Équateur est le plus bas de la région. Une fois en fonctionnement les centrales, le pays doublera sa production énergétique de 3.000 à 6.000 mégawatts de puissance, multipliant par deux pendant ces neuf années de Révolution Citoyenne tout ce qui a été fait au cours de l’histoire.

Le potentiel de production énergétique du pays est de 20.000 mégawatts, et des études ont commencé sur les rivières Zamora et Santiago, afin d’augmenter la production. / VB El Ciudadano

Publicités