Brésil: Communiqué de l’UNASUR sur la procédure de destitution de Dilma

250px-emblem_of_the_union_of_south_american_nations-svg_400x400
Secrétariat Général de l’UNASUR

Le secrétaire général de l’UNASUR, suite à la décision de la Chambre des Députés du Brésil adoptée hier de mettre en marche le processus de destitution de la Présidente Dilma Rousseff sans qu’il y ait jusqu’à présent de preuve qui l’incrimine personnellement et directement dans la commission d’un délit considère que cette décision constitue un sérieux motif d’inquiétude pour la sécurité juridique du Brésil et de la région.

La Présidente ne peut être accusée et destituée – en révoquant le mandat du peuple qui l’a élue – que pour des actes criminels dans lesquels sa participation dolosive et active est prouvée.

Accepter qu’un président puisse être destitué pour des fautes supposées dans des actes administratifs amènerait à une dangereuse criminalisation de l’exercice du Gouvernement pour des raisons simplement politiques.

Quito, 12 avril 2016

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/unasur-advierte-que-proceso-contra-rousseff-compromete-seguridad-jur%C3%ADdica-brasil-y-región

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/04/bresil-communique-de-l-unasur-sur-la-procedure-de-destitution-de-dilma.html

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Publicités