L’Amérique latine, paradis pour les femmes en politique?

2016-04-10t233537z_101353379_gf10000378164_rtrmadp_3_peru-election_0

Au Pérou, Keiko Fujimori est arrivée largement en tête au premier tour de l’élection présidentielle du 10 avril. Même si son élection au second tour reste incertaine, sa position vient confirmer une tendance notable depuis une vingtaine d’années en Amérique latine : les femmes y sont très présentes à de hauts postes en politique. Nombreuses sont celles qui ont été chefs d’Etat ou Premières ministres, dans des sociétés qui restent pourtant très machistes et patriarcales. Une réussite peut-être en trompe-l’œil, car les politiques menées ne sont pas forcément favorables aux femmes.

Même si chaque pays d’Amérique latine est différent, cette région du monde est souvent présentée comme un modèle pour la place importante qu’y jouent les femmes en politique. De nombreux États ont ainsi été dirigés par des femmes, comme l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, l’Équateur (pendant seulement deux jours), le Nicaragua et le Panama. Quatre autres pays – le Guatemala, le Pérou, la République dominicaine et le Salvador – ont connu une vice-présidente.

Au Guatemala justement, Sandra Torres est parvenue au second tour de l’élection présidentielle le 25 octobre 2015, mais a perdu face à Jimmy Morales. Au Pérou, Keiko Fujimori, après être arrivée largement en tête au premier tour de la présidentielle, tentera de confirmer au second tour qui se déroulera le 5 juin…

Lire l’article complet sur:

http://www.rfi.fr/ameriques/20160413-amerique-latine-paradis-femmes-politique-presidentes-fujimori-peron

Publicités