La présidente de l’Assemblée Nationale équatorienne condamne le blocus de Cuba

La Havane, 3 août, (RHC).- Gabriela Rivadeneira, présidente de l’Assemblée Nationale de l’Équateur, a qualifié d’insensé le blocus de Cuba.

La présidente du parlement équatorien est attendue demain à La Havane pour une visite officielle à l’invitation de Miguel Diaz-Canel, premier vice-président cubain et de son homologue cubain, Esteban Lazo.

Peu avant son départ, Gabriela Rivadeneira a souligné dans des déclarations à l’agence de presse Prensa Latina que le gouvernement étasunien n’a «ni raison ni justification» pour appliquer cette mesure unilatérale.

Elle a salué l’accent que met sur la prévention le système cubain de santé reposant sur le programme d’attention primaire. Elle a rappelé que vu les résultats de ce programme, l’Équateur applique en ce moment un programme sanitaire semblable.

«Le système préventif cubain a réussi à être un exemple pour le monde»

La présidente de l’Assemblée Nationale de l’Équateur a rappelé que bon nombre de jeunes qui souhaitent faire leur médecine, non seulement équatoriens mais encore du monde entier, optent pour des bourses à Cuba.

Le blocus et la restitution du territoire qu’occupe illégalement la base navale de Guantanamo, sont signalés par Cuba, rappelons-le, comme les principaux écueils qui entravent la pleine normalisation des relations avec les États-Unis.

Hier, le président équatorien Rafael Correa a déclaré que les États-Unis devraient d’abord rendre la base de Guantanamo à Cuba pour après parler de transparence fiscale.

Il a ainsi réagi à la décision des États-Unis d’inscrire l’Équateur sur une liste de pays ayant d’irrégularités en ce qui concerne la transparence fiscale.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega

source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/101714-la-presidente-de-l’assemblee-nationale-equatorienne-condamne-le-blocus-de-cuba

Publicités