Venezuela : 3 députés de l’opposition expulsés du Nicaragua en 24 heures

Resumen Latinoamericano/ 5 août 2016 .-

Ils essayaient d’entrer dans le pays pour soutenir leurs pairs de l’opposition nicaraguayenne et ils ont fini par retourner d’où ils venaient. Le Nicaragua ne tolèrepas d’ingérence dans sa politique et le prouve par les faits.

William Dávila, député de l’opposition vénézéuleinne, a été arrêté jeudi matin à l’Aéroport International de Managua sur ordre du gouvernement du président du Nicaragua, Daniel Ortega Saavedra. Ce serait le 3° député arrêté dans le pays et éventuellement expulsé.

Tôt jeudi matin, un autre député vénézuélien Luis Florido et le conseiller du groupe d’opposition au parlement vénézuéien Manuel Avendaño, qui étaient entrés dans le pays dans la soirée de mercredi, ont été arrêtés et isolés pendant plusieurs heures à l’Aéroport International de Managua. Ensuite, ils ont été expulsés.

« Nous avosn été expulsés et arrêtés à la descente de l’avion. Ils n’ont pas repsecté mon immunité parlementaire, ils n’ont pas repsecté l’immunité latino-américaine. Ils nous ont fait preisonniers dès notre arrivée (…) nous avons été enlevés, sans aucune information et ils nous ont arraché nos téléphones », a dénoncé, après avoir été expulsé du pays, le député Luis Florido, président de la Commission de Politique etrangère de l’Assemblée Nationale du Venezuela et opposant acharné au gouvernement bolivarien.

Hier dans la matinée, a aussi été expulsé le député d’opposition vénézuélien Ángel Medina. Les opposants au régime de Nicolás Maduro venaient dans le pays pour parler de démocratie et rencontrer des membres de l’opposition du Nicaragua.

« C’est une barbarie, ce que fait Ortega en expulsant ceux qu’il croit ses ennemis quand ces gens viennent dans le pays respectueusement pour soutenir l’oppposition du Nicaragua, nous qui avosn été expulsés du Parlement de façon arbitraire. Ortega cherche à isoler le pays mais c’est impossible aprce que ses violations sont déjà connues du monde entier », a dit Luis Callejas.

« Ils nous ont fait prisonniers dès notre arrivée. Ils nous ont mis dans une petite pièce de 2 mètres et demi sur 3 et demi, ils nous ont gardé jusqu’à 7 h du matin, heure de Managua”, a signalé Florido sur un entregistrement audio dans lequel il demande qu’on informe sur le vécu dans e pays où il indique qu’il est resté sans information car ils lui ont pris son téléphone.

L’opposant Henry Ramos Allup a fermement protesté auprès de Daniel Ortega pour cette expulsion des députés d’opposition.

« En ce moment, notre député AN William Dávila arrêté par le régime dictateur et corrumpu du dégénéré Daniel Ortega. Ils lui ont pris sonpasseport », a protesté Allup sur son compte Twitter.

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/08/05/asi-es-que-se-gobierna-tres-diputados-de-la-oposicion-venezolana-expulsados-de-nicaragua-en-24-horas/

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/08/venezuela-3-deputes-de-l-opposition-expulses-du-nicaragua-en-24-heures.html

Publicités