Venezuela: des accords miniers pour 4,5 milliards de dollars dans l’Orénoque, notamment avec des entreprises canadiennes

Le gouvernement vénézuélien vient de signer une série de contrats miniers avec des entreprises tant nationales qu’étrangères pour l’exploitation et la mise en valeur de la région minière de l’Orénoque. Des rentrées financières en vue pour un pays qui en a le plus grand besoin.

Confronté à une profonde crise politique, économique et sociale, le gouvernement vénézuélien est à la recherche de nouvelles ressources budgétaires. Avec la chute du prix du pétrole, première richesse du pays, l’exploitation de la région de l’Orénoque, largement pourvue en or, diamant, fer, bauxite, cuivre et coltan est plus que jamais une nécessité.

Huit entreprises nationales et étrangères dont les canadiennes Gold Reserve et Energold ont conclu des contrats pour une valeur de 4,5 milliards de dollars sur 2016 et 2017.

Simultanément, deux coentreprises sont créées, l’une pour l’extraction de 5 000 tonnes de coltan avec à la clef 10 milliards de dollars de recettes pour l’Etat et l’autre chargée d’exploiter les réserves d’or et de cuivre pour une durée de 27 ans et une prévision de 14 milliards de dollars de recettes.

Le président Nicolas Maduro a par ailleurs signé un décret qui alloue 60% de ces ressources financières aux programmes sociaux du gouvernement.

Source: RFI

Publicités