Le Venezuela et la Colombie autorisent le passage transfrontalier de pièces automobiles

Les gouvernements vénézuélien et colombien ont décidé jeudi d’autoriser leurs citoyens à franchir la frontière avec des pneus et des pièces détachées automobiles pour leur usage personnel.

S’inscrivant dans le cadre d’un accord conclu entre les présidents des deux pays la semaine dernière, cette nouvelle décision fait partie du processus de réouverture graduelle des frontières, fermées pendant près d’un an.

L’accord ne couvrait à l’origine que des biens tels que les denrées alimentaires, les vêtements et les médicaments, mais le gouverneur de l’Etat vénézuélien de Tachira (ouest), José Vielma Mora, a demandé à la partie colombienne d’y ajouter pneus et pièces détachées automobiles.

Dans une déclaration publiée jeudi, le ministère colombien des Affaires étrangères a annoncé avoir accepté cette demande, qui est entrée en vigueur le jour même. Les Vénézuéliens sont désormais autorisés à ramener chez eux jusqu’à quatre pneus ou une pièce détachée automobile pour leur propre véhicule.

La frontière entre le Venezuela et la Colombie a été rouverte aux piétons le 13 août, un an après avoir été fermée par le président vénézuélien Nicolas Maduro en raison d’attaques présumées contre des soldats vénézuéliens par des groupes armés basés en Colombie.

Source: Xinhua

Publicités