Cuba et l’Allemagne envisagent d’augmenter la coopération pour la préservation de la nature

9709-banderacuba-alemania

La Havane, 25 août, (RHC/PL).- Des spécialistes de Cuba et de l’Allemagne analysent aujourd’hui la possibilité d’augmenter la coopération scientifique bilatérale dans le domaine de la préservation de l’environnement.

L’accent est mis sur la prévention et la réduction des effets du changement climatique.

Cette rencontre suit la visite du secrétaire allemand à l’Environnement, Jochen Flasbarth.

Le haut responsable allemand pour la protection de la nature, de la construction et de la sécurité nucléaire s’est entretenu à La Havane avec des autorités des ministères cubain de la Science, la Technologie et de l’Environnement, de l’Énergie et des Mines et de l’Institut National des Ressources Hydrauliques.

«Nous avons évalué les questions d’intérêt et les priorités, car nous ne sommes pas venus dans le but de faire des affaires mais d’apporter notre soutien à la solution de problèmes climatiques et environnementaux à caractère global sur la base de nos connaissances et expériences.» a-t-il signalé.

Se référant à la visite qu’il a réalisée au Parc Alexandre Humboldt dans l’Est de notre pays, Jochen Flasbarth a salué le programme en cours dans cette réserve naturelle pour l’évaluation de la biodiversité.

«Elle est extrêmement belle, mais elle revêt aussi une importance extraordinaire sur le point économique » a-t-il signalé.

Dans ses déclarations à Prensa Latina, le secrétaire allemand à l’Environnement a indiqué que les résultats de ces recherches peuvent trouver des applications dans des secteurs dont le tourisme, ce qui représenterait une valeur ajoutée pour les plans de développement de la réserve et des communautés proches.

«Cuba est un des pays à la plus vaste biodiversité dans le monde et le Parc Humboldt a une présence endémique très significative que peu d’endroits de la planète possèdent.» a-t-il signalé.

La préservation des bois, aussi bien au parc Humboldt qu’à niveau de tout le pays, figure parmi les projets de coopération que l’Allemagne voudrait développer avec Cuba, ainsi que l’utilisation de sources d’énergie renouvelable.

Le secrétaire allemand à l’Environnement a salué la décision de Cuba de développer les sources d’énergie renouvelable. A ce propos, il a signalé que c’est une décision très intelligente, car Cuba, a-t-il signalé, est un pays privilégié avec des conditions naturelles très favorables pour le développement de ce genre d’énergie, «depuis le gros volume de radiation solaire en passant par la grande étendue de côtes recevant du vent suffisant, jusqu’à l’utilisation de la biomasse, fondamentalement à partir des déchets de la canne à sucre.»

Jochen Flasbarth s’est dit en fin très optimiste à la suite des conversations qu’il venait d’entretenir avec les autorités cubaines.

 

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Publicités