Julian Assange sera interrogé à l’ambassade de l’Equateur à Londres, confirme Correa

teaserbreit

(PL) Le président équatorien, Rafael Correa, a ratifié que la date à laquelle un procureur venu de Suède pourrait interroger le fondateur de WikiLeaks sera fixée dans les prochaines semaines.

Le mandataire s’est rappelé que le journaliste Julian Assange est réfugié dans les locaux de l’ambassade d’Equateur à Londres depuis plus de quatre ans pour se voir impliqué dans quatre cas délictueux.

En décembre 2010, le fondateur de WikiLeaks a été arrêté puis libéré sous caution, à Londres, à la demande de la justice suédoise qui l’accusait de viol et de harcèlement sexuel présumés et insistait sur son extradition vers la Suède.

Il est d’ailleurs poursuivi pour la publication par son site WikiLeaks, entre autres, de centaines de milliers de documents secrets américains.

« J’espère que la Suède lèvera la période d’arrêt et que Assange puisse purger sa détention puisque qu’il est clair que cela porte atteinte à se droits de citoyen», a indiqué le mandataire équatorien.

jcc/ocs/scm

Publicités