Le Premier ministre chinois entame une tournée aux Amériques

ob_efb2f1_5403-banderachina

Le Premier ministre chinois Li Keqiang entame ce dimanche une tournée aux Amériques qui le verra participer au débat général de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, avant d’effectuer des visites officielles au Canada et à Cuba, à l’occasion d’une tournée prévue du 18 au 28 septembre.

Celle-ci marquera plusieurs « premières », à savoir la première apparition de M. Li à l’AG de l’ONU, sa première visite au Canada dans le cadre du dialogue annuel entre les chefs de gouvernement chinois et canadien, ainsi que la première visite officielle d’un Premier ministre chinois à Cuba depuis 1960, date de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

LES PROPOSITIONS CHINOISES SOUS LES PROJECTEURS A L’ONU

La 71e session de l’Assemblée générale de l’ONU s’est ouverte le 13 septembre, impliquant des représentants de 193 pays membres, pour discuter d’un large éventail de questions mondiales, y compris le développement durable, la mise en œuvre du Pacte sur le climat de Paris, le terrorisme et les tendances anti-mondialisation, entre autres.

Dans un tel contexte et en cette année qui marque le 45e anniversaire de l’admission de la République populaire de Chine à l’ONU, la première apparition de M. Li à l’Assemblée générale devrait attirer une grande attention.

Son programme chargé le verra prendre la parole lors du débat général annuel de l’AG de l’ONU, assister à un symposium consacré à l’Agenda 2030 pour le développement durable, prendre part à deux réunions sur la questions des réfugiés et assister à plusieurs réunions bilatérales.

Le président chinois Xi Jinping, alors qu’il assistait aux célébrations du 70e anniversaire de l’ONU l’an dernier, avait présenté une série de mesures et de promesses venant appuyer l’organisation multilatérale. Le Premier ministre Li devrait faire un point sur leur mise en œuvre, prédit Yang Xiyu, chercheur à l’Institut chinois des études internationales.

Outre ce suivi des engagements de M. Xi, la visite de M. Li à l’ONU devrait également mettre en lumière la politique diplomatique de la Chine et ses positions sur diverses questions, indique M. Yang, qui ajoute que cette étape permettra au monde de mieux connaître la Chine.

Le Premier ministre chinois rencontrera également des représentants du secteur de la finance, de think tanks et de médias aux Etats-Unis.

« Ces dispositions illustrent la réflexion stratégique et innovante d’une nouvelle génération de dirigeants chinois en matière de la diplomatie publique », commente M. Yang…

source: http://french.cri.cn/621/2016/09/18/781s492527.htm

 

Publicités