Venezuela : Le rôle de Maduro dans l’accord de l’OPEP sur la réduction de la production de pétrole

img_23691466531295_1718483346

D’Algérie, le ministre vénézuélien Eulogio Del Pino a déclaré qu’ils surmonteront la « guerre » contre l’OPEP destinée à le transformer en forum plus qu’en organisation.

Le ministre du Pétrole et des Mines du Venezuela Eulogio Del Pino a souligné le rôle du président Nicolás Maduro dans la décision de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) de réduire sa production de brut.

« Le rôle du président Maduro a été fondamental et aussi son insistance sur le fait qu’il était important que les pays de l’OPEP et non de l’OPEP soyons d’accord, depuis l’année dernière, quand il a fait une tournée dans tous les pays de l’OPEP (…), a dit Del Pino, consulté par Telesur en Algérie, où les pays exportateurs de pétrole ont fait un pas historique.

Mercredi, lors d’une réunion extraordinaire, on a décidé de geler la production de brut pour la réduire à 32,5 millions de barils par jour en 2017.

Cette quantité suppose une baisse de presque 1 million de barils par jour étant donné que la production actuelle se situe à 33,4 millions. L’OPEP gèlera la production de brut pour stabiliser les prix après la chute qui s’est produite en juin 2014 quand le pétrole est passé de 115 dollars le baril à 28 dollars le baril en janvier dernier.

A la sortie de cette réunion extraordinaire, Del Pino a indiqué qu’il est prévu d’incorporer les pays qui ne font pas partie de l’OPEP à cet accord qui contient la proposition faite par le Venezuela pour obtenir un équilibre sur les marchés de brut qui, depuis 2014, affronte la période de prix bas la plus longue de ces 45 dernières années.

« Un groupe de haut niveau technique va décider comment va être distribuée la production. Cela nous convient parce que c’est une proposition que nous avons faite à la réunion de l’OPEP de juillet et que c’est une excellente solution. Nous allons contacter les pays qui ne font pas partie de l’OPEP pour voir comment ils vont s’y incorporer et quelle production ils vont incorporer à cette quantité de production qui va stabiliser le marché, » a déclaré le ministre.

Del Pino a aussi précisé que lors du XVII° Sommet du Mouvement des Pays Non-Alignés (MNOAL) qui a eu lieu sur l’île vénézuélienne de Margarita à la mi-septembre, Maduro s’est concentré, dans ses réunions avec les gouvernants des pays membres de l’OPEP sur le fait de trouver des actions communes qui permettent de réduire la production.

Le ministre a également indiqué que la décision prise en Algérie a servi à donner plus de vigueur à l’organisation.

« Il y avait une guerre pour déclarer que l’OPEP était un forum plus qu’une organisation, » a déclaré Del Pino qui a qualifié la décision de réduire la production « d’historique ».

Le contexte :

Le Venezuela a été l’un des principaux organisateurs de ces rencontres dans lesquelles ils cherchent à mettre en œuvre des actions conjointes qui permettent d’élever peu à peu le prix des hydrocarbures à un prix moyen de 40, 50 et 60 dollars le baril.

Le gel de la production et les accords avec les producteurs non membres de l’OPEP sera l’un des points de l’ordre du jour de la prochaine réunion de l’OPEP le 30 novembre prochain à Vienne, la capitale de l’Autriche.

Telesur, 29 septembre 2016

Publié le 29 Septembre 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Destacan-rol-de-Maduro-en-la-reduccion-anunciada-por-la-OPEP-20160929-0001.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/09/venezuela-le-role-de-maduro-dans-l-accord-de-l-opep-sur-la-reduction-de-la-production-de-petrole.html

Publicités