Maduro appelle Obama à révoquer le décret classant le Venezuela comme une menace pour les Etats-Unis

8532427

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé dimanche son homologue américain Barack Obama à révoquer son décret classant le Venezuela comme une menace de sécurité pour les Etats-Unis.

Lors de la présentation de son programme hebdomadaire, M. Maduro a indiqué qu’il souhaitait que M. Obama corrige cette « atrocité » avant son départ, réaffirmant la volonté de son gouvernement d’améliorer les relations diplomatiques avec les Etats-Unis.

« Président Barack Obama, malgré l’arrogance, l’agression et les antécédents négatifs [des Etats-Unis], vous pouvez gagner l’admiration et le respect du Venezuela en ayant le courage de signer un décret révoquant l’ordre exécutif infâme qui déclare que notre cher pays est une menace », a déclaré M. Maduro dans un message directement adressé au chef d’Etat américain.

Le Venezuela demandera officiellement à la Maison Blanche de révoquer le décret lors d’une réunion avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry afin que M. Obama « puisse partir avec un message de paix pour le Venezuela », a indiqué M. Maduro.

Si les relations entre les deux pays sont tendues depuis l’entrée au pouvoir du parti socialiste vénézuélien il y a environ 15 ans, le décret de 2015 qualifiant le pays sud-américain de « menace extraordinaire à la sécurité nationale et à la politique étrangère des Etats-Unis » a marqué un moment particulièrement difficile de leurs relations.

En 2014, M. Maduro a nommé Maximilien Arvelaiz ambassadeur du Venezuela à Washington, mais la Maison Blanche n’a pas encore répondu à cette nomination.

Au lendemain des élections américaines, M. Maduro a discuté avec M. Kerry pour demander l’élaboration d’un « programme positif » guidant le travail avec le gouvernement du président élu Donald Trump lorsque celui-ci prendra ses fonctions en janvier.

Source:

http://french.cri.cn/621/2016/11/14/562s497547.htm

Publicités