Mexico tend la main à Donald Trump pour éviter le pire

5030064_6_e518_donald-trump-a-droite-alors-candidat-a-la_41ea5fc2e601569b416dea9d41aced0c

Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance)

Sur fond de contentieux migratoires, le voisin mexicain craint la remise en cause du libre-échange en vigueur avec Washington et Ottawa.

« Je suis très optimiste », a proclamé, vendredi 11 novembre, le président mexicain, Enrique Peña Nieto, qui appelle de ses vœux « une nouvelle relation » avec les Etats-Unis. Pourtant la victoire électorale de Donald Trump représente le pire scénario pour les Mexicains, cibles privilégiées du candidat républicain durant sa campagne. Cette main tendue au nouveau président américain vise à déjouer la menace qui plane sur l’économie du Mexique et ses millions de ressortissants clandestins aux Etats-Unis.

Deux jours plus tôt, M. Peña Nieto avait félicité par téléphone M. Trump, avant de déclarer que les deux pays sont « alliés, partenaires et voisins ». Une rencontre entre les deux hommes est prévue avant l’investiture, le 20 janvier 2017, du président élu américain.

Article complet sur :
Publicités