Rafael Correa qualifie Fidel Castro de Latino-américain immense

ob_c76e1a_rafael-correa1

La Havane, 26 nov. (RHC/TELESUR).- Le président équatorien, Rafael Correa, a qualifié aujourd’hui Fidel Castro de Latino-américain immense.

Dans une allocution diffusée par la chaîne régionale de télévision TELESUR, le président Correa mettait l’accent sur la direction de Fidel à la tête d’un pays en butte au blocus étasunien:

«On voit des progrès à présent dans les relations entre Cuba et les États-Unis, mais des progrès très timides. La levée du blocus ne s’agit pas d’une concession que les États-Unis font à Cuba mais d’une question de justice et aussi d’une question de dédommagement. Combien de dizaines de milliards de dollars aura coûté à ce blocus. Imaginez-vous une seconde l’Équateur en butte à un blocus par les États-Unis, imaginez que nous ne puissions pas vendre nos produits aux États-Unis. La Colombie, le Chili, le Brésil, n’importe quel pays. Aucune économie latino-américaine ne résisterait trois mois au blocus nord-américain. Cuba, Cuba l’héroïque a résisté plus d’un demi-siècle. Il faudra continuer à dénoncer une pareille injustice, un tel exemple d’impérialisme, le blocus de Cuba. Et tout cela, Cuba a pu le supporter de la main de la direction de ce Latino-américain immense, Fidel Castro. Qu’il repose en paix. Une accolade à notre Cuba chérie, une accolade pour Raul.»

 

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Publicités