Maduro soumettra la suspension du Venezuela du Mercosur aux autorités internationales

nicolas-maduro-president-venezuela-12-avril-2016_0_730_511

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a souligné samedi qu’il allait saisir les autorités internationales après la suspension de son pays par le Mercosur, qu’il juge « illégale et disproportionnée ».

« Nous n’avons pas été reconnus coupables, ni avons eu le droit de nous défendre », a-t-il dénoncé lors d’une réunion sur l’économie tenue au palais présidentiel de Miraflores. « C’est une décision illégale et nous allons faire appel à toutes les instances internationales ».

Pour lui, la décision prise par les pays fondateurs du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) équivaut à un « coup d’Etat ». M. Maduro a surtout concentré son colère sur les trois premiers pays, parlant du « coup d’Etat de la triple alliance ».

Lorsque l’Uruguay est parvenu au terme de sa présidence tournante du Mercosur (Marché économique d’Amérique du Sud) en juillet dernier, il a été le seul des quatre pays fondateurs à soutenir le droit de Caracas d’assumer à son tour cette présidence. Mais les trois autres s’y sont opposé, déclarant que le Venezuela, en proie à une crise politique, n’avait pas respecté toutes les obligations du pacte d’adhésion au Mercosur.

M. Maduro a indiqué qu’il demandait une réunion personnelle avec le président uruguayen Tabaré Vazquez sur la suspension de son pays. Il a également promis qu’il participerait aux prochaines réunions du Mercosur pour défendre les droits de son pays.

L’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay ont notifié vendredi au Venezuela sa suspension, arguant qu’il n’avait pas respecté les normes du Mercosur en matière de commerce et de respect des droits de l’Homme.

Source: http://french.peopledaily.com.cn/International/n3/2016/1205/c31356-9150513.html

Publicités