Les agences de notation internationales et le Venezuela

agencias_1718483347

Par Alfredo Serrano Mancilla (CELAG, 13 novembre 2016)

Il existe 3 grandes agences de Qualification de Crédit dans l’économie mondiale qui contrôlent 95% du marche.

  1. Moody´s Investors, 2) Standard & Poor´s, 3) Fitch Ratings.

Ce sont des entreprises privées qui figurent au cadastre des entreprises en tant que journalistes financiers et se protègent grâce aux lois sur la liberté d’expression des Etats-Unis.

Les propriétaires de Moody´s, Standard & Poor´s et Fitch, font partie d’importants réseaux de pouvoir de banques, du patronat, de la politique et des médias.

L’un des principaux propriétaires de l’agence Moody´s est Berkshire Hathaway, un conglomérat économique présidé par le multimillionnaire Warren Buffet et composé par d’autres magnats comme Bill Gates. Berkshire Hathway contrôle un large spectre d’affaires liées à l’énergie, aux télécommunications, aux transports, aux matériaux de construction, aux assurances et aux produits financiers.

Standard & Poor´s (S&P) est contrôlée par la compagnie McGraw-Hill, qui s’occupe de services financiers et d’analyses de bons et de stocks. De plus, elle a des affaires dans le monde de l’éducation, de l’édition et dans les médias. Son président est Harold “Terry” McGraw Hill III, qui fut également président Bussiness Roundtable, un puissant lobby patronal conservateur des Etats-Unis qui a fait pression avec succès pour éviter une régulation plus importante des agences. Ce lobby a aussi fait pression sur l’Union Européenne pour qu’elle fasse marche arrière en ce qui concerne l’amende de 13.000 millions d’euros imposée à Apple pour avoir bénéficié d’aides fiscales illégales en Irlande.

L’agence Fitch est la plus petite des 3 grandes et est fortement liée au groupe Fimalac S.A qui a son siège en France. En plus des services financiers, Fimalac se consacre à des activités immobilières et à divers entreprises culturelles. Son président est Marc Ladreit de Lacaharriére, une des fortunes les plus importantes de France (L´Oreál, Renault ou Casino).

12 exemples d’insolvabilité analytique

A la mi-2006, il n’y avait que 9 entreprises dans le monde ayant obtenu la qualification la plus élevée de triple A (la note la plus haute). En janvier 2008, le nombre d’organisations financières ayant obtenu cette note passait à 64.000. En pleine crise, les agences de qualification donnaient a note la plus élevée au monde des finances.

Face à la crise des bons d’hypothèques ordures (subprime) de 2008, ces agences ont donné la plus haute qualification de crédit à ces mêmes ordures et aux banques qui ont subsisté grâce à des escroqueries, dont Lehman Brothers.

Le géant états-unien Enron a eu la note la plus élevée bien qu’il ait fourni une comptabilité qui occultait les dettes. Sa note élevée a été maintenue même après que sas actions aient baissé de 70 à 3 dollars.

Une affaire extrêmement scandaleuse a été celle de la compagnie d’assurances allemande Hannover Rück. Cette entreprise a décliné l’offre de Moody’s d’être qualifiée gratuitement mais l’agence a décidé de la qualifier tout de même. Devant le refus de Hannover de payer des services non sollicités, Moody’s a qualifié les bons de l’entreprise comme bons ordures. Cela a alarmé les investisseurs et provoqué une perte de presque 200 millions de dollars en quelques heures pour l’entreprise.

Le Département de la Justice des Etats-Unis lui-même a enquêté sur le comportement frauduleux de ces agences. Par exemple, on a enquêté sur Moody’s pour avoir gonflé la qualité des actifs hypothécaires qui ont provoqué la crise financière de 2008. Il existe déjà une condamnation d’une valeur de 1.300 millions de dollars contra S&P pour avoir commis une fraude liée à la qualification de bons hypothécaires avant la crise financière.

Le Congrès des Etats-Unis lui-même a déclaré que le trio Fitch, S&P et Moody´s ont été responsables de la grande crise financière de 2007-2008.

Dans le cas de l’Islande, on lui a accordé une note AAA grâce à sa nouvelle législation bancaire libérale et ensuite, en 2008, le système bancaire islandais a fait faillite.

Le Portugal, l’Italie, l’Espagne et la Grèce ont également été attaqués par ces agences en baissant leur note malgré les réformes néolibérales demandées par l’Union européenne qu’ils ont entreprises.

En décembre 2013, l’Autorité Européenne des Marchés et des Valeurs a mis en évidence l’existence de conflits d’intérêts et l’absence de confidentialité concernant ces agences de qualification.

Le peu d’indépendance de l’une de ces agences, concrètement Moody’s, a été démontré dans une déclaration du vice-président de l’agence lui-même devant la Commission Fédérale des Etats-Unis après qu’il ait quitté la compagnie. Il a reconnu que « le plus important pour une telle agence n’était pas l’objectivité et la véracité des études mais la satisfaction de ses clients qui financent ces études. »

Dans le cas du Venezuela, en mars 2013, Fitch et Moody’s ont déclaré ce qui suit : « Le Venezuela affronte une transition difficile vers une nouvelle ère de gouvernement après la mort du dirigeant de gauche Hugo Chávez » et à cause de cela, elle sont menacé d’une baisse future de la qualification du pays. Une menace qu’elle sont mise à exécution quelques mois plus tard. Par exemple, Moody’s a baissé la note du Venezuela en décembre 2013 de B2 (moins) à Caa1 (moins). par contre, le Venezuela a continué à payer sa dette extérieure sans tomber en défaut de paiement.

Récemment, quand l’entreprise pétrolière PDVSA a annoncé l’offre d’échange de bons pour octobre 2016, Fitch et S&P ont baissé substantiellement la qualification de l’entreprise d’Etat. S&P a baissé les bons de PDVSA à CC avec « situation négative » et Fitch a annoncé qu’elle al baisserait à CCC moins. Cependant, l’échange a eu lieu avec succès avec une participation de plus de 50% et seulement quelques semaines de délai.

Publié le 11 Décembre 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/opinion/Agencias-Descalificadas-20161113-0005.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2016/12/economie-agences-de-qualification-disqualifiees.html

Publicités