Nicolas Maduro arrive à La Havane pour commémorer les 12 ans de l’ALBA

ob_995909_7470-nicolas-maduro-presidente-de-vene

La Havane, 14 déc. (RHC).- Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, se trouve aujourd’hui à La Havane. Il est venu participer à la commémoration des 12 ans de l’ALBA, l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique.

«Arrivé à Cuba 22 ans après la première rencontre entre Fidel et Chavez, pour célébrer les 12 ans de l’ALBA et confirmer le Chemin de l’Union et de la Libération » a posté le président Maduro sur son réseau social Twitter.

L’ALBA est née officiellement le 14 décembre 2004 comme une option à la Zone de Libre Commerce pour les Amériques, une proposition de Washington, considérée par les leaders de la région comme un plan impérialiste d’assujettissement économique qui aurait pour conséquence l’augmentation de la pauvreté des peuples latino-américains.

Le président Hugo Chavez avait avancé l’idée de l’ALBA en 2001, devant la réunion au Sommet de l’Association des États de la Caraïbe. Mais ce n’est que presque trois ans plus tard qu’il a signé la Déclaration commune avec Fidel Castro pour l’installation de ce mécanisme d’échanges économiques solidaires.

En 2006, la Bolivie a adhéré à l’ALBA qui s’est enrichie par la suite des Traités de Commerce des Peuples, TCP, outils complémentaires favorisant les peuples.

Les pays membres de l’ALBA ont bénéficié d’initiatives solidaires dont l’opération Miracle, un programme pour le traitement chirurgical gratuit de maladies oculaires qui a d’ores et déjà rendu la vue à des centaines de milliers de Latino-américains ou encore l’École Latino-américaine de Médecine de La Havane qui a formé des milliers de praticiens de la région issue de couches les plus défavorisées.

Formée aujourd’hui de Cuba, de la Bolivie, d’Antigua et Barbuda, de la Dominique, de l’Équateur, de la Grenade, du Nicaragua, de Saint Christophe et Nevis, de Sainte-Lucie, du Suriname, de Saint-Vincent et les Grenadines et du Venezuela, l’ALBA œuvre aujourd’hui à la consolidation de l’intégration latino-américaine, à la promotion d’un système politique multipolaire, à la lutte contre l’interventionnisme et la guerre et à la défense de la souveraineté de Notre Amérique, entre autres.

 

Edité par Tania Hernández
Publicités