Déclaration du ministère des Relations extérieures de Cuba sur l’agression des chanceliers du Venezuela et de Bolivie

 C’est avec surprise et indignation que le ministère des Relations extérieures de la République de Cuba a pris connaissance des informations transmises depuis Buenos Aires concernant les agressions physiques dont ont été victimes les délégations du Venezuela et de la Bolivie, qui assistaient, aujourd’hui 14 décembre 2016, à une réunion du Mercosur, organisation dont le Venezuela est État membre et la Bolivie en cours d’intégration.

 La force policière et la violence démesurées employées contre les ministres des Affaires étrangères Delcy Rodriguez Gomez et David Choquehuanca Céspedes et leurs accompagnateurs constituent un acte en violation des conventions de Vienne sur les relations diplomatiques. Rien ne justifie l’emploi de l’agression physique à l’occasion d’une réunion internationale contre des représentants officiels d’autres gouvernements, dont l’un par ailleurs est une femme.

 Le ministère des Relations extérieures de la République de Cuba condamne ces agissements – qui n’auraient pas eu lieu s’il avait été tenu compte des réclamations compréhensibles du Venezuela –, exhorte les parties au dialogue et à la négociation, et appelle à empêcher par tous les moyens possibles que des conduites propres au fascisme et aux dictatures militaires puissent se répéter entre pays frères de notre région.

 La Havane, le 14 décembre 2016

http://fr.granma.cu/cuba/2016-12-15/declaration-du-ministere-des-relations-exterieures-14-decembre-2016

Publicités