Les résultats de la biotechnologie cubaine sont au centre d’un atelier de l’université de Stanford

ob_5a9e40_1349-bandera-cubana

La Havane, 17 déc. (RHC).- Des scientifiques cubains ont exposé à l’université de Stanford, en Californie. Au cours d’un atelier organisé par la faculté de médecine de ce prestigieux centre d’études supérieures aux Etats-Unis, des scientifiques cubains du CIGB, le Centre d’Ingénierie Génétique et de Biotechnologie de La Havane et du Centre d’Immunologie Moléculaire ont échangé des vues pendant presque 5 heures sur les résultats de Cuba dans les domaines de la biotechnologie et de la santé.

Cubains et Américains sont tombés d’accord sur l’utilité de faire bénéficier les patients étasuniens des produits pharmaceutiques mis au point à Cuba et d’établir des liens académiques et commerciaux à cette fin.

La délégation cubaine a eu l’occasion de discuter avec le grand scientifique étasunien, Stanley Cohen qui a découvert dans les années 1970 aux côtés d’Herbert Boyer, la technologie de l’ADN recombinant.

La rencontre de l’université de Stanford a été l’occasion pour un dialogue animé entre le pionnier de cette technologie au monde et celui qui l’a introduite à Cuba, le Dr Luis Herrera.

Les deux parties ont décidé qu’il fallait organiser dans l’avenir des rencontres de ce genre et pour l’instant elles envisagent d’en tenir une très probablement à La Havane, pendant le premier trimestre de l’année prochaine avec la participation non seulement de scientifiques mais encore de chefs d’entreprises et de directeurs de laboratoires pharmacologiques aux États-Unis.

 

Edité par Tania Hernández
Publicités