Les Etats-Unis n’offriront plus automatiquement l’asile aux Cubains

obama_3_1_0

 

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

 

Les Cubains qui entrent aux Etats-Unis n’auront plus d’asile automatique. L’administration américaine et la Havane ont trouvé un accord sur ce délicat sujet de l’immigration clandestine. Une mesure de dernière minute pour Barack Obama qui risque de provoquer de nombreuses réactions chez les élus qui se sont opposés à la reprise des relations avec Cuba.

 

 

On appelle cette règle de l’ère Clinton et de la crise des « balseros » en 1995 « la loi pieds secs – pieds mouillés ». Le texte énonce que tout citoyen cubain touchant le sol américain bénéficie de l’asile, puis d’une carte verte. Un énorme avantage par rapport à tous les Latino-américains qui tentent d’entrer aux Etats-Unis.

 

Les autorités cubaines souhaitaient l’annulation de cette loi, considérée comme une incitation au départ pour une émigration économique. Une règle déloyale entre deux pays qui ont désormais des relations presque normales.

 

Discrétion

Washington attendait, en retour, que la Havane accepte de récupérer les Cubains expulsés des Etats-Unis, ce qui n’était pas le cas jusque-là.

 

Voilà une négociation menée dans la discrétion, qui va certainement provoquer la fureur de la communauté anti-Castro de Miami, qui soutient toujours que la migration cubaine n’est pas économique mais politique.

 

Le retrait de cette loi est aussi la dernière preuve de la normalisation entre les Etats-Unis et Cuba appelée de ses vœux par Barack Obama.

 

 

Source: http://www.rfi.fr/ameriques/20170113-etats-unis-offriront-plus-automatiquement-asile-cubains

 

Publicités