La Russie et le Venezuela main dans la main pour construire un monde multipolaire

rodrxguez_celac_1718483347

Dans une interview accordée à RT, la chancelière vénézuélienne a parlé des accords bilatéraux signés avec la Russie dans le domaine énergétique et a défendu cette chaîne en tant que média défenseur de la vérité.

Après avoir rencontré lundi à Moscou plusieurs ministres russes parmi lesquels son homologue Serguéi Lavrov, la chancelière du Venezuela, Delcy Rodríguez a accordé une interview exclusive à RT dans laquelle elle a partagé ses impressions en abordant les aspects les plus remarquables des relations bilatérales qui ont été discutés pendant cette rencontre.

Le Venezuela main dans la main avec la Russie

« Nous avons une coopération très étroite avec la Russie parce que nous allons main dans la main vers la construction d’un monde multipolaire » assure la chancelière vénézuélienne qui considère que la politique étrangère russe cherche à préserver la paix et à soutenir le dialogue politique et diplomatique en tant que mécanisme de résolution des différends.

Dans ce contexte, la chef de la diplomatie vénézuélienne avoue que son pays est « reconnaissant pour le soutien de cette nation (la Russie) envers le Gouvernement légitime et constitutionnel du Venezuela, » surtout alors que Moscou a dénoncé les violations du système constitutionnel vénézuélien en lançant un appel à la paix et au dialogue » face aux actions contre ces Gouvernements « avec des guerres non conventionnelles et des révolutions de couleur qui – a-t-elle dit – « prétendent s’imposer par-dessus les ordres intérieurs et portent atteinte à tout le système multilatéral et au droit international. »

Ces actions, explique Rodríguez, prétendent « imposer à travers leur propre vision un modèle qui ne respecte pas le principe d’autodétermination des peuples et de non ingérence dans les affaires intérieures des Etats. »

RT défenseur de la vérité face au « harcèlement » des médias contre le Venezuela

En ce qui concerne la soi-disant crise au Venezuela que dénoncent des médias du monde entier, Delcy Rodríguez a affirmé qu’il y a un « « harcèlement » des médias contre le Venezuela. » « Les guerres des empires médiatiques précèdent les interventions internationales » en manipulant l’opinion publique pour que « soit vendue une image déformée » d’un pays comme le Venezuela, signale la diplomate.

Face aux corporations de médias « qui prétendent gouverner l’humanité en marge de toute règle et s’imposer par-dessus le système multilatéral, » la chancelière vénézuélienne a rappelé qu’il existe une « alliance des médias » formée par RT, Telesur et Prensa Latina, des médias qui – dit-elle – diffusent vraiment la vérité sur ce qui se passe dans le monde. »

L’effet Trump au Venezuela

La chancelière vénézuélienne a rappelé que sous le mandat de Barack Obama, Nicolás Maduro a ordonné « d’engager des relations de respect avec les Etats-Unis par la négociation politique et le dialogue diplomatique. » Cependant, regrette Rodríguez, le Venezuela est devenu une obsession personnelle pour Obama, ce qui l’a conduit à le considérer comme une menace pour la sécurité intérieure et extérieure » des Etats-Unis.

« Nous n’avons pas de boule de cristal pour prédire l’avenir, » reconnaît Delcy Rodríguez quand on lui demande comment l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche affectera les relations bilatérales bien qu’elle ait exprimé l’espoir qu’avec l’arrivée du nouveau président, on arrive à établir des relations de respect et des négociations politiques et diplomatiques entre les Etats-Unis et le Venezuela.

Des accords de développement énergétique

Dans l’interview qu’elle a accordée à RT, Rodríguez a déclaré que sa réunion avec les principaux représentants des secteurs de l’énergie pour signer des accords de développement et d’investissement au Venezuela avait été très importante. « Nous allons collaborer dans l’Arc Minier (le bassin de l’Orénoque vénézuélien) et une délégation d’entreprises russes se prépare à venir au Venezuela pour étudier les possibilités d’investissement et de développement, » a-t-elle expliqué.

Sa rencontre avec le ministre russe du Pétrole et de l’Energie, Alexánder Nóvak, a été qualifiée par Rodríguez de « très constructive » et elle constate le développement positif de l’accord de coopération énergétique. « Un bébé avec des poumons très forts est né, il commence à très bien respirer et nous savons qu’il va grandir avec une santé florissante, » déclare le chef de la diplomatie vénézuélienne.

Lors de la réunion avec le président de Rosneft, Ígor Sechin, on a aussi obtenu d’importants accords qui sont déjà en phase d’exécution. En ce sens, elle a annoncé que dans les prochaines semaines, une « commission d’experts viendra au Venezuela pour évaluer les nouveaux projets de coopération avec cette importante entreprise russe. »

Publié le 7 Février 2017 par Bolivar Infos

Publicités