Cuba : La Norvège remplit des tâches de subversion pour les Etats-Unis

download-31

Par Arthur González

Incroyable mais vrai, la Norvège, un pays scandinave très éloigné de Cuba, a accepté depuis un certain temps d’exécuter des actions subversives contre Cuba à la demande des Etats-Unis.

Ses diplomates et ses fonctionnaires exécutent des tâches favorables à la politique hostile à la Révolution Cubaine mise en œuvre par les Etats-Unis depuis 1959. Une preuve en est les fréquentes invitations de personnalités contre-révolutionnaires à des conférences organisées spécialement dans ce but.

En mars dernier, le Forum d’ Oslo s’est tenu à nouveau et la « réfugiée politique » Rosa María Payá Acevedo y a été invitée, qui, bien qu’elle jouisse de ce statut migratoire aux Etats-Unis, a sa résidence officielle à La Havane et s’y rend fréquemment sans subir les moindres représailles ou la moindre persécution politique.

Un autre des bénéficiaires de l’aide financière et politique norvégienne pour augmenter les manipulations de l’opinion contre Cuba est « l’artiste tagueur » Danilo Maldonado révélé par la propagande yankee car il n’a aucune œuvre de valeur à montrer.

Les 2 salariés de la mafia terroriste anti-cubaine de Miami sont revenus avec la même chanson de l’absence inventée de liberté à Cuba, quelque chose qui est contredit par la récente provocation organisée par Rosa María dans son logement de La Havane où elle a réuni plusieurs contre-révolutionnaires et diplomates états-uniens et européens pour dire du mal du Gouvernement cubain et n’a pas été réprimée par la police cubaine.

La Cubaine Yoani Sánchez et le Polonais Lech Walesa ont participé à ces événements.

La chose la plus récente est l’invitation au Forum d’ Oslo de Guillermo Fariñas, également salarié des Etats-Unis qui a laissé un mauvais souvenir aux députés européens qui lui ont apporté leur soutien lors de ses fausses grèves de la faim très manipulées par la presse au service de la subversion contre Cuba.

Fariñas, surnommé El Coco à cause de son absence de cheveux et de poils a été convoqué pour jacasser au Forum de la Liberté d’Oslo le 24 mai dernier sur « la vie d’un contre-révolutionnaire. » Il a été présenté par l’avocate nord-américaine au service du Département d’Etat Kimberley Motley, celle-là même qui s’est rendue à Cuba en tant que touriste en décembre 2016 en violant les lois cubaines et même l’interdiction pour les Etats-Uniens de faire du tourisme à Cuba pour participer à une provocation médiatique avec Danilo Maldonado.

Pour cette action, elle a été rembarquée pour les Etats-Unis sans avoir été soumise à un procès, ce que souhaitaient les officiels qui lui ont ordonné de se rendre à Cuba et sans que les autorités cubaines se soient laissées entraîner par ces provocations étant donné leur longue expérience de 58 ans de provocations.

Le secrétaire général de la OEA, Luis Almagro, est intervenu pour sceller les actions subversives conçues par les spécialistes des agences de renseignement yankee, ce qui confirme le bobard organisé depuis Washington.

Il n’y a aucun doute, ce Forum est présidé par Thor Leonardo Halvorssen Mendoza, un Vénézuélien d’origine norvégienne résidant aux Etats-Unis et le visage public de la fondation des Droits de l’Homme qui a son siège à New York et est, de plus, membre de la direction de la Fondation Armando Valladares, un terroriste membre des forces armées du dictateur Fulgencio Batista.

Le plan le plus récent contre Cuba est centré sur le prochain processus électoral et sur la poursuite des campagnes sur les droits de l’homme, ce qui en plus de 50 ans, n’a jamais donné de résultats à cause des mensonges et des faussetés inventées.

Au cours du Dialogue sur les Droits de l’Homme qui a eu lieu à Bruxelles le 22 mai dernier, le premier depuis la signature de l’Accord sur le Dialogue Politique et la Coopération Union Européenne-Cuba en décembre 2016, le représentant spécial de l’Union Européenne pour les Droits de l’Homme Stavros Lambrinidis et Rodolfo Reyes de la chancellerie cubaine ont abordé le sujet de la participation des citoyens à la vie politique aussi bien dans l’ Union Européenne qu’à Cuba, ce qui n’est pas un hasard si on tient compte des prochaines élections de 2018 lors desquelles les Cubains éliront un nouveau président.

Pour continuer les actions médiatiques en faveur des intérêts des Etats-Unis, l’Union Européenne a demandé le respect des standards électoraux internationaux en matière de « liberté d’expression ; d’association et de réunion pour que les voix de différents partis du spectre politique puissent être entendues et que ces partis puissent participer. »

La double morale sur ce point réside précisément dans le fait qu’alors qu’ils l’exigent de Cuba, ils oublient le faible niveau de participation citoyenne dans les processus électoraux européens qui reflète la crise de confiance des citoyens dans le système politique et économique qu’ils subissent.

Face à cette guerre psychologique subie par Cuba depuis l’année 1959, il faut se demander : « L’Union Européenne n’a pas d’yeux ni d’oreilles pour ne pas s’inquiéter des violations permanentes des Droits de l’Homme que subit le peuple mexicain, de la violence croissante, des assassinats de journalistes et d’étudiants joints à la corruption généralisée parmi les hauts fonctionnaires du Gouvernement devenus riches en quelques années ?

Cuba, soumise à une guerre économique criminelle est reconnue par l’ONU pour son système de santé et d’éducation gratuites, ses programmes sociaux, sa culture, son développement scientifique et technique que beaucoup de pays dans le monde dont les Etats-Unis ne possèdent pas mais parce qu’ils ont un système capitaliste, ceux-ci ne sont pas dénoncés ni remis en question par l’Union Européenne.

Combien sont raisonnables les paroles de José Martí :

« Les vendus sont quelques-uns et nombreux les vénaux mais un peu d’honneur peut faire reculer ceux qui, par habitude de troupeau ou appétit de lentilles sortent des rangs quand ils entendent le bruit du fouet ou vendent le plat de lentille. »

Publié le 4 Juin 2017 par Bolivar Infos

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/05/28/cuba-asume-noruega-tareas-de-estados-unidos-para-la-subversion/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/cuba-la-norvege-remplit-des-taches-de-subversion-pour-les-etats-unis.html

Publicités